Patrick Sebastien parle de son passé alcoolique dans SLT

  • Carole Roldane
  • 5 décembre 2016

L’animateur et chanteur Patrick Sébastien, qui fait autant d’adeptes que de détracteurs, était invité sur le plateau de Salut Les Terriens samedi 3 décembre. Venu faire la promotion de son nouvel album, Le Sébastien Nouveau est arrivé,  le trublion de France Télévision est revenu sur son passé et son problème d’alcool devant les caméras de Thierry Ardisson.

Il buvait 1,5 litre de whisky par jour

Alors que l’homme en noir de la télé introduit le nouvel album de Patrick Sébastien, il fait une petite blague, fidèle à lui-même. Caustique, il lance : « Vous avez arrêté de boire il y a 32 ans, ça veut dire que ces chansons là vous les composez à jeun ? ».

Mais le présentateur du Plus Grand Cabaret du Monde ne se laisse pas démonter et réagit avec humour, tout en se confiant sur son passé et faisant l’éloge de la sobriété : « J’ai découvert il y a trente-deux ans le plaisir de la lucidité. Je buvais quand même un litre et demi de whisky par jour. C’est beaucoup quand même » déclare-t-il au présentateur qui semble confirmer.

Il préfère s’amuser en toute lucidité

Loin de s’apitoyer sur son sort, il poursuit plein d’entrain et célèbre la lucidité : « J’ai découvert la qualité de la lucidité et qu’est-ce que c’est bien de faire les mêmes conneries mais pas bourré. En contrôle total ». Patrick Sébastien est donc un fêtard sobre et un déconneur avant tout qui s’amuse a écrire ses chansons.

Mais après cette petite confession Patrick Sébastien préfère regarder vers l’avenir. Pour ceux qui s’inquiétaient de ne plus le voir à l’antenne avec les changements chez France Télévisions, rassurez vous il compte revenir avec de nouvelles choses à proposer, notamment une émission en direct en 2017 : « Ça va s’appeler Samedi Folies et on va tout se permettre. Ceux qui ne m’aiment pas disent que je suis capable du pire et ceux qui m’aiment bien disent que je suis capable du meilleur. Donc on va contenter tout le monde, on va faire plaisir à tout le monde ».