Paul "12 Coups de midi" relève ce qu'il a fait de tous ses cadeaux !

Paul “12 Coups de midi” relève ce qu’il a fait de tous ses cadeaux !

  • Alix Brun
  • 1, septembre 2020 à 8h07

Devenu le troisième meilleur joueur de l’émission, Paul El Kharrat, a révélé au magazine Télé-Star ce qu’il avait fait de son pactole. Avec ses 152 victoires dans le jeu télévisé présenté par Jean-Luc Reichmann, le jeune homme originaire de Grenoble a empoché près de 700 000 euros.

 

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Jean-Luc Reichmann (@jean.luc.reichmann) el

Paul El Kharrat est en pleine campagne de pub pour son livre Ma 153ème victoire, qui sortira début septembre en librairie. Pour l’occasion, le jeune étudiant en histoire est revenu sur son incroyable gain de  691 522 euros. C’est à nos confrères de Télé-Star, en kiosque dès lundi 31 août 2020, que le brillant vainqueur a raconté ce qu’il avait fait non seulement de sa cagnotte, mais aussi de tous les cadeaux qu’il a reçu !

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Je suis devant ma télé ‼️… Je lis TOUS vos commentaires en direct 🌟 @paul_12coups @tf1 🇫🇷@endemol_shine @kendjiofficiel @claudiocapeo @ofenbachmusic

Una publicación compartida de Jean-Luc Reichmann (@jean.luc.reichmann) el

“J’ai placé les 471 850 euros pour plus tard. Quant aux cadeaux, on en a revendu la plupart, à commencer par les voitures : je n’ai toujours pas mon permis. Mais j’en ai gardé quelque-uns…” a-t-il expliqué. Paul El Kharrat avait enchaîné 152 participations dans cette émission quotidien du mois d’avril 2019 au mois d’octobre 2019. Il se classe 3ème maître du jeu, derrière le célèbre Eric qui dénombre 199 victoires et 921 316 euros de gains.

“Je voulais expliquer aux gens comment fonctionne un Asperger”

Et s’il publie aujourd’hui un livre, c’est pour revenir sur cette incroyable expérience mais aussi pour faire connaître sa maladie. Paul El Kharrat est en effet atteint du syndrome d’Asperger :“Je voulais expliquer aux gens comment fonctionne un Asperger, avec les obstacles que l’on doit surmonter au risque de rester en rade sur le côté de la route”, confie-t-il à Télé-Star. Rien de prédestinait Paul El Kharrat à connaître un tel succès et surtout, à se montrer aussi à l’aise sur le plateau. Voici ce qu’il révélait récemment au magazine Gala : “Deux ou trois semaines avant, je n’en aurais pas été capable. Je ne parle pas de mon niveau culturel, mais psychologique. J’étais en permanence agacé, énervé, en grosse dépression”. C’est cette question qu’il essaye d’aborder dans les médias pour sensibiliser le grand public à sa maladie. Comme il le raconte à Télé-Star, ses débuts sous les projecteurs n’avaient rien d’évident : “Il y a beaucoup de sollicitations sensorielles : le bruit, les projecteurs, le public… Il fallait prendre tout ça en considération et garder une certaine distance pour ne pas passer à côté des questions”.

Le jeune homme n’a cependant pas écrit son livre tout seul et il le reconnaît volontiers. C’est grâce à un prête-plume qu’il a pu sortir son autobiographie aussi rapidement :  “J’ai pris un ‘prête-plume’ qui a mis en forme ce que je voulais dire”. Espérons que le message de sensibilisation sera écouté et que son livre sera un succès en librairie. Mais vu sa célébrité chez les fans des Douze Coups de Midi, on n’en doute pas !