Paul (12 coups de midi): ses confidences sur ses périodes de dépression et de violence

Paul (12 coups de midi): ses confidences sur ses périodes de dépression et de violence

  • Julie Bourdin
  • 13, septembre 2020 à 11h16

Paul El Kharrat est le chouchou des fans de l’émission présentée par Jean-Luc Reichmann sur TF1. Les 12 coups de midi le font rentrer dans l’Histoire des jeux télévisés. Car Paul remporte le titre de champion de l’émission et reste en place pour plusieurs semaines. Avec ses 153 participations, le jeune homme est le troisième au palmarès des plus grands vainqueurs du jeu. Et même si sa défaite remonte au 10 octobre 2019, Paul reste très apprécié du public. Les fans des 12 coups de midi l’adorent et sa personnalité si particulière le rend extrêmement attachant. Aujourd’hui, auteur d’un livre, il se rend sur différents plateaux de télévision et donne des interviews dans les magazines pour en faire la promotion.

Se faisant, Paul permet de rendre accessible les spécificités des personnes atteintes d’autisme Asperger. En effet, c’est l’une des missions que Paul assume à travers sa notoriété. Et il n’a pas peur d’aborder à la fois ses réussites comme ses difficultés. Sur le plateau de Jean-marc Morandini, Paul va évoquer ses passages à vide avec sincérité.

Paul propose une immersion unique dans sa vie à travers son ouvrage

Paul décrit plusieurs étapes clés de sa vie dans son livre, Ma 153ème victoire. Il emmène ses lecteurs de l’autre côté, du côté de sa vision des choses. Ainsi, il rend accessible l’autre Asperger aux personnes non initiées. Nous sommes tous peu informés en ce qui concerne l’autisme car cela ne touche que très peu de personnes en France. En revanche, cela ne veut pas dire qu’elles doivent se sentir invisibles, ignorées ou incomprises. Alors, grâce à sa notoriété, Paul décide de faire preuve d’une transparence inédite. Dans son livre, nous allons pouvoir le voir grandir et affronter ses peurs, ses doutes et ses troubles. Participer aux 12 coups de midi était une étape importante de sa vie. Non seulement il a gagné en confiance en lui mais il a aussi appris à repousser ses limites. Mais cela ne signifie pas qu’il n’a plus de passages à vide.

Le jeune homme répond toujours aux médias, sans équivoques

Paul parle de “folie” mais c’est plutôt pour intriguer les personnes qui imaginent le pire. Car la différence effraie parfois, d’un côté comme de l’autre. Mais le jeune homme œuvre pour l’inclusion et souhaite donc que personne n’ignore ce par quoi les personnes atteintes d’autisme doivent passer pour avoir une vie “normale”. Sur le plateau de Jean-Marc Morandini, Paul accepte de revenir sur certains passages de son ouvrage. L’animateur va lui demander si les périodes de dépressions, souvent liées à sa forme d’autisme, sont aussi récurrentes malgré sa notoriété grandissante. Le jeune homme répond sans tabou et admet qu’elles font toujours partie de sa vie. Il explique qu’elles seront toujours là et que c’est un combat que d’apprendre à vivre avec. Parfois, il est contraint de s’isoler, comme pour reprendre son souffle, du tourbillon de la vie.

Pour les personnes atteintes d’autisme Asperger, la socialisation ne va pas toujours de soi. Aussi, une forte sensibilité aux bruits, aux lumières peut devenir handicapante. Alors, il arrive à Paul de se sentir agacé par des éléments de son environnement.

Paul est une personne qui vaut le coup d’être connue

Des choses anodines pour des personnes “normales” peuvent prendre de grandes proportions irritantes pour lui. Pau sait qu’il devra vivre avec ce genre de période délicate. Et dans ces moments là, même un mot de travers d’une personne de son entourage peut le plonger dans une profonde contrariété. Aussi, dans ces conditions, il n’est pas toujours évident de développer des liens sociaux. Paul aimerait certainement trouver une personne avec qui partager sa vie. Mais “avec les filles cela a été compliqué,c’est compliqué et ce sera compliqué” admet-il à Jean-marc Morandini sur CNews.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Fabuleux et bouleversant Paul invité de #morandinilive #12coupsdemidi

Une publication partagée par Jean Marc Morandini (@jeanmarcmorandini) le

Ce sont beaucoup d’efforts que Paul doit déployer pour tenter de se mettre à la place des autres. Des efforts qui lui paraissent parfois vains tant il a le sentiment d’être le seul à les faire. Alors, il lui arrive de céder à la colère et de vouloir abandonner sa vie sociale. Mais cela ne dure pas et il parvient toujours à revenir sure devant de la scène. Paul fait un travail formidable pour montrer des aspects positifs de l’autisme et inspire des centaines de personnes à donner le meilleur d’elles-mêmes.

Malgré ses passages à vide, le jeune homme ne baisse jamais totalement les bras

Paul est, comme le dit l’animateur de CNews, “fabuleux et bouleversant”. Sa sincérité est rare et ce qu’il traverse n’est pas toujours évident. Avec la publication de son livre, le jeune homme tente donc de faire comprendre son “univers” à ses lecteurs. Et ils sont tous enchantés par ce qu’il y découvrent. Paul n’est donc pas seulement un ancien candidat des 12 coups de midi qui a une immense culture générale. C’est aussi un jeune homme qui a ses failles et ses faiblesses. Et certaines d’entre elles paraissent insurmontables. Mais il a aussi du courage, de la force et de la persévérance. Alors, il parvient à repousser ses limites et à s’en former de nouvelles.

Conscient de ses périodes de passage à vide et lucide sur les spécificités de son autisme Asperger, il ne recule plus devant quoi que ce soit. Grâce au soutien de ses fans et de ses proches, Paul va toujours redoubler d’efforts et montrer au monde que rien n’est une fatalité. Une belle leçon d’humilité qui inspire ses fans à l’admirer encore davantage. Depuis le 2 septembre, l’ouvrage du jeune homme est disponible à la vente. Et elles ont déjà très bien démarrées.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.