Plainte de Soraya Riffi dans TPMP : Le chroniqueur Jean-Michel Maire s’exprime

  • Carole Roldane
  • 29, mars 2018 à 10h08

Embrassée contre son gré par Jean-Michel Maire sur le plateau de “Touche pas à mon poste” durant les 35 heures de Baba”, la danseuse orientale indienne Soraya Riffi avait expliqué quelques jours plus tard : “Malgré le buzz et “ses pulsions masculines”, Jean-Michel Maire reste un homme très respectueux qui ne mérite aucune sanction“.

Elle m’a dit qu’elle ne porterait jamais plainte

Chez nos confrères de Closer, Jean-Michel Maire explique : “J’ai été entendu ce 26 mars par la police. C’est ce jour-là que j’ai appris l’existence de cette plainte, déposée par la jeune femme en janvier 2018. Je l’ai su par voie de justice, par le commissariat. Elle ne m’a pas prévenu. Elle m’a dit qu’elle ne porterait jamais plainte. Là, elle porte plainte…D’après ce que je sais, ce n’est pas tellement pour l’histoire mais pour les conséquences. On l’a harcelée, les gens la critiquaient dans la rue, etc. C’est pour ça qu’elle a porté plainte“, explique le chroniqueur de Cyril Hanouna.

Le CSA n’a pas donné de sanction

Alors, Jean-Michel Maire doit-il se mettre en congé de TPMP ? Non, selon lui :
Je reste à l’antenne. Cette histoire date d’il y a un an et demi, le CSA n’a pas donné de sanction. Bien évidemment, je suis toujours à l’antenne. Cette affaire est passée. Il n’y a aucune raison que je ne sois pas à l’antenne. Si on avait dû me demander de me mettre en retrait, on l’aurait fait à l’époque des faits. Pas maintenant, un an et demi après. Maintenant c’est entre les mains de la justice”, justifie Jean-Michel Maire.