Plus belle la vie en DEUIL: Jean-François Garreaud (Léonard Vassago) est décédé triste nouvelle pour les fans!

Plus belle la vie en DEUIL: Jean-François Garreaud (Léonard Vassago) est décédé triste nouvelle pour les fans!

  • Julie Bourdin
  • 11 juillet 2020

Plus belle la vie : Jean-François Garreaud tire son ultime révérence le 9 juillet dernier. À 74 ans, le comédien quitte la scène de la vie pour toujours. Mais sa carrière restera éternelle et le public n’oubliera pas le grand acteur qu’il était. Les téléspectateurs vont être sous le choc d’apprendre la nouvelle. Ou bien, si ils savent déjà que Jean-François Garreaud nous a quitté, ils ne s’en sont certainement pas encore remis. Nous allons faire un retour sur la carrière de ce grand comédien français afin de lui rendre hommage.

Jean-François Garreaud s’en va, une figure bien connue de la télévision française

Les fans de Plus belle la vie connaissent son visage et son interprétation de Léonard Vassago dans la série culte. Pour les autres, ils l’auront certainement déjà vu dans plusieurs films et séries. En effet, Jean-François Garreaud était une figure bien connue de la scène audiovisuelle française. Il était notamment le commandant Michel Lemarchand dans La Crim’. Il aura interprété ce rôle de 1999 à 2006.

Un homme de cinéma tout autant que de télévision

Mais avant d’investir son talent d’acteur dans les séries télévisées, il commence sa carrière au cinéma. Jean-François Garreaud se passionne pour le septième art et e découvre des talents pour la comédie assez jeune. Il joue son premier rôle au cinéma en 1974 et tout s’enchaîne très rapidement. Pourtant, la vie ne l’avait pas destiné à devenir acteur. À l’âge de 14 ans, il devient apprenti carreleur et plus tard, il est comptable dans un restaurant. Mais il découvre sa véritable passion et suit ses rêves de devenir acteur. Un choix judicieux car il ne cessera pas de jouer des rôles, au cinéma, à la télévision et au théâtre tout le long de sa vie.

La carrière de Jean-François Garreaud est belle et restera dans l’histoire

C’est le maire de la commune où il vivait qui apprend son départ à la presse. Le maire de Saint-Jory-de-Chalais, une commune de Dordogne. C’est alors sur France Bleue Provence que la première annonce est faite. C’est un choc pour ses fans car il incarnait avec talent de multiples figures emblématiques du septième art. En 1978, il joue dans plusieurs films de Claude Chabrol, un très grand réalisateur qui garde encore un rayonnement international. Il était un des réalisateurs qui s’inscrivaient dans le mouvement de la Nouvelle Vague. Il s’agissait d’une véritable révolution cinématographique. Une libération du septième art qui a permis d’emmener au monde le cinéma tel qu’il est aujourd’hui.

Claude Chabrol décède en 2010 à l’âge de 80 ans. Mais personne ne peut oublier le travail de ce grand homme pour la culture et pour le cinéma en particulier. Un grand homme qui connaissait donc bien Jean-François Garreaud, un des premiers qui lui propose de tourner dans un long métrage.

Des moments mythiques au cinéma, entouré des plus grands noms de l’époque

Jean-François Garreaud joue également dans un film de Claude Sautet, une star de réalisateur lui aussi. Il apparaitra aussi dans un film d’Alain Delon, aux côtés de ce dernier, en 1983 dans Le Battant. Ce film qui reste dans les annales du cinéma français et qui vaut une notoriété grandissante à Jean-François Garreaud. Alain Delon n’a pas besoin d’être présenté mais sachez tout de même qu’il fait partie des plus grands acteurs français que le cinéma n’ait jamais connu. Son charisme et son intelligence de jeu lui vaut d’être connu dans le monde entier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Alain Delon … le battant ! #alaindelon #photography #photographer #copyright #legendevivante #lebattant #cannes #cannesfilmfestival #ondespositives

Une publication partagée par Denis Guignebourg (@denisguignebourgphotography) le

Le comédien aura également le plaisir de tourner pour Louis Buñuel en 1996 dans Barrage sur l’Orénoque. Mais, à la télévision, Jean-François Garreaud passera aussi beaucoup de temps. Surtout dans des séries télévisées. Le public le connaîtra dans de nombreuses séries de 1970 à 2018. Jusqu’à l’âge de sa mort, Jean-François Garreaud aura vécut de sa passion. Il n’aura eu de cesse de proposer des interprétations saisissantes pour divertir le public et ses fans. Se donnant corps et âme à chacun de ses rôles pour proposer des interprétations talentueuses qui laissaient les spectateurs saisis des émotions qu’il transmettait.

Un deuil difficile commence pour les fans et pour l’univers auquel il appartenait

Avec son décès, c’est le cinéma entier et le métier d’acteur en général qui est en deuil. La télévision, le cinéma et le théâtre regrettera ce grand acteur qu’il était. Mais ses rôles resteront et il ne disparaîtra jamais complément grâce eaux traces qu’il laisse derrière lui. Son talent continuera de le faire vivre à travers les spectateurs, comme tous les grands noms de la comédie françaises qui vivent à travers les œuvres populaires et historiques.

À chaque comédien qui s’en va, c’est un peu de la culture qui souffre. Mais Jean-François Garreaud aura su accompagner cette culture autant que possible. Animé par la passion de la comédie, il aura atteint son rêve de devenir un acteur. Et pas n’importe quel acteur car il aura pu jouer avec de grands noms du cinéma, devant et derrière la caméra. Jean-François Garreaud manquera à ses proches, à sa famille, à ses fans et à l’art qui animait son âme.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.