Politique : L’ancien Ministre Roland Dumas a songé au suicide

  • Carole Roldane
  • 17 août 2015

Ce matin sur RTL dans « Drôle de Rencontre », Roland Dumas qui a été touché par  » l’affaire ELF » s’est exprimé au micro de Cyprien Cini. A 93 ans, Roland Dumas a été avocat, journaliste Ministre des affaires étrangères et Président du Conseil Constitutionnel.

« Oui ! J’ai pensé à me suicider. »

Vous avez pensé au pire au plus dur de l’affaire ?
« Oui ! J’ai pensé à me suicider. Je crois même que j’ai un bon ami qui m’a accompagné à Limoges parce qu’il ne voulait pas que j’aille tout seul sur la tombe de mon père. »

 Plus anecdotique, mais qui est quand même resté dans les mémoires dans cette affaire, il y a eu les fameuses chaussures Berluti offertes par votre maîtresse Christine Deviers-Joncour avec la carte bleue d’ELF.
« J’avais une amie chez laquelle il m’arrivait dîner le soir et de rester chez elle, et elle habitait au-dessus du magasin de Berluti. J’avais des godasses qui trainaient, qui étaient pas très élégantes, et elle m’a dit un jour « Tu devrais t’acheter des chaussures ». Je suis allé chez Berluti en-bas parce qu’elle m’y a conduit, et puis après je me suis plus occupé de mes chaussures, c’est elle qui s’en occupait, elle réglait les sommes et puis je les lui remboursais. Et un jour, j’avais en vérité une chaussure qui coinçait quand on marchait, et y’avait quelqu’un derrière moi qui me suivait. Il arrive à ma hauteur, et il me dit avec beaucoup d’élégance: « Vous avez des chaussures qui font du bruit, Monsieur! » c’était les chaussures Berluti. »

 Vous les avez encore ?
« Oui, oui oui ! Ben c’était pour la vie. »

 Ca vous arrive de les mettre ?
« Oui oui, figurez-vous que mon pied n’a pas grandi ! (rires) »

 Est-ce qu’il y a une question Roland Dumas qu’on ne vous a jamais posée, et que vous aimeriez qu’on vous pose aujourd’hui ?
« Qu’est-ce que vous avez fait de ce qui vous a été donné par la nature, et ce que vous avez fait correspond-il à ce que vous aviez ressenti à l’époque où on vous en parlait ? »

Et alors, la réponse?
« Ben je dis que c’est pas trop mal« …