Quel est ce cadeau de Noël qui a tant déçu le champion du monde 1998 Frank Lebœuf ?

L’une des caractéristiques de la magie de Noël réside dans la tradition consistant à s’offrir des cadeaux.

frank-leboeuf
Source : Gala

L’une des caractéristiques de la magie de Noël réside dans la tradition consistant à s’offrir des cadeaux. Néanmoins, tous les présents offerts ne conviennent pas toujours à leurs destinataires ce qui peut donner lieu à des situations embarrassantes. Durant sa récente sortie publique, l’ancien footballeur international français Frank Lebœuf a raconté une anecdote le concernant à ce sujet.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Frank Leboeuf (@frank.leboeuf)

Frank Lebœuf raconte qu’il a reçu une fois un cadeau dont il n’a jamais eu à se servir

C’est à l’occasion d’un entretien avec le magazine de télévision française hebdomadaire Télé Loisirs que l’ancien joueur de l’équipe de France vainqueur de la coupe du monde 1998 a lâché cette histoire hilarante. Une histoire dans laquelle il raconte avoir reçu un cadeau totalement inapproprié, car cela paraissait bien plus comme une vanne que comme une marque d’affection.

« Je l’ai pris comme une offense », a-t-il d’ailleurs affirmé durant son récit sur un ton humoristique après avoir révélé de quel présent il s’agissait : « Le cadeau le plus pourri que j’ai reçu pour Noël était un sèche-cheveux. »

Si retrouver un tel accessoire dans l’un de ses emballages à l’occasion de cette fête célébrée le 25 décembre était pour lui une mauvaise surprise, c’est bien évidemment qu’il était atteint de calvitie et avait décidé en cette période d’adopter définitivement le style de la tête totalement rasée.

C’est ce qu’il explique par la suite en disant : « … c’était juste avant que je ne décide de me raser la tête, du coup je ne m’en suis jamais servi ».

La calvitie de Frank Lebœuf, aspect incontournable de sa popularité en tant que footballeur

Depuis plusieurs années, l’image de l’homme de 53 ans est presque toujours associée au fait qu’il soit chauve. Déjà durant sa carrière de footballeur au poste de défenseur central, cet aspect de son apparence physique plaisait beaucoup à ses admirateurs en plus de son talent indéniable.

Durant la Coupe du monde 1998 organisée dans l’hexagone et aussi durant le Championnat d’Europe des Nations en 2000, sa tête dépourvue de tout cheveu était considérée comme un porte-chance de la sélection tricolore. Une superstition bénéfique pour les coéquipiers de Frank Lebœuf et lui-même puisque cela leur a permis de remporter ces deux trophées internationaux majeurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Frank Leboeuf (@frank.leboeuf)

Frank Lebœuf, un succès qui se poursuit hors des terrains

Après avoir raccroché les crampons en 2004, Frank Lebœuf n’a pas pour autant arrêté de jouir d’une grande notoriété publique. Il s’est très vite illustré par la suite en devenant consultant sportif, une casquette qu’il continue de porter auprès de plusieurs médias sportifs en France.

En dehors de cela, il a également une passion pour le cinéma qu’il a décidé de mettre en lumière après la fin de sa carrière de footballeur professionnel. Ainsi, après des cours reçus à Los Angeles pour devenir comédien, Frank Lebœuf a joué dans plusieurs productions notamment. Une merveilleuse histoire du temps de James March.

En France, il a participé aussi depuis 2010 à plusieurs pièces de théâtre notamment la célèbre comédie Boeing-Boeing.


Natalie Labrie

Rédactrice web depuis quelques années, j'ai commencé en autodidacte. Je ferais de mon mieux pour vous apporter les meilleures infos chaque jour, car le journalisme est une passion.