Radio France : Mathieu Gallet trouve du réconfort avec la défense de Frédéric Mitterrand

  • Carole Roldane
  • 2, avril 2015 à 9h11

Acculé, montré du doigt, sous pression, le patron de Radio France Mathieu Gallet vit des moments très très difficiles après les affaires sorties par Le Canard Enchaîné.

Après les révélations sur le montant des travaux de son bureau à Radio France (environ 100.000 €), et les dépenses liés à son “conseillé en image” (environ 90.000 euros) ;  (sans occulter les révélations sorties par Le Canard Enchaîné sur ses dépenses lorsqu’il était en poste à INA (l’Institut national de l’audiovisuel), Mathieu Gallet (qui souhaite attaquer le journal pour “Allégations diffamatoires”) a trouvé un “allié” de poids en la personne de Frédéric Mitterrand qui juge sur Itélé que les attaques envers Mathieu Gallet sont un traquenard et un lynchage médiatique.

Dans cette tempête médiatico-politique, Frédéric Mitterrand a lancé :
Mathieu Gallet (37 ans) se trouve dans un traquenard ! Quand vous dites que le ministre convoque le président de Radio France, on ne convoque pas le président d’une institution nommé par le CSA ! (Matthieu Gallet a été nommé par le CSA pour son poste à la Maison de la radio -NDLR). On a l’impression que ces pouvoirs accrus du CSA ne sont pas respectés. Juste au moment où le CSA se penche sur les nominations de la télévision publique“.

Il défend également le jeune patron de la radio, notamment après les informations données par “Le Canard Enchaîné” :
La coloration générale de l’information concernant Mathieu Gallet me semble extrêmement biaisée. Les révélations successives du “Canard Enchaîné”, comme dans un feuilleton assez bien réglé semble-t-il, méritent d’être regardées de plus près et sans doute infirmées“…

Notez que Mathieu Gallet a collaboré avec Frédéric Miterrand lorsque ce dernier était Ministre de la Culture.

Fleur Pellerin a, pour résolver la grève des salariés de la Maison ronde Radio France, convoqué Mathieu Gallet ce matin au ministère de la Culture. Ce dernier va déposer son plan finalisé avec ses propositions autant sur le plan de départs volontaires de 300 salariés, mais également sur la couleurs des antennes de Radio France qui se doivent d’êtres différentes des concurrentes du privée.

Frédéric Miterrand, Mathieu Gallet, Fleur Pellerin, Radio France, polémique