Le rappeur Rohff sous le coup d’une plainte pour violences conjugales

  • Carole Roldane
  • 27, septembre 2016 à 18h00

La violence semble le rattraper une fois de plus, alors que le rappeur Rohff serait sous le coup d’une plainte pour violences conjugales, déposée par sa femme Nadia lundi 26 septembre au commissariat de Saint-Maur, dans le Val-de-Marne. La femme rapporte une situation alarmante et dit s’être fait battre par son mari à plusieurs reprises par le passé.

Le rappeur aurait battu sa femme

Celle qui vit depuis 5 ans aux cotés de Rohff et avec qui elle est mariée religieusement fait état de toutes ces violences : “Des coups de pied, des coups de poing au visage, des gifles, les cheveux tirés, les menaces de mort, les insultes qui pleuvent”. Une dispute se serait déroulée dimanche soir à leur domicile, devant leur jeune fils, et aurait motivé Nadia à porter plainte alors qu’une voisine avait dû intervenir pour arrêter le conflit.

Une amie de la victime se serait exprimée auprès du journal : “Je suis tombée des nues quand elle m’a raconté qu’elle subit ça depuis plus de cinq ans. Elle m’a appelée au secours dimanche et m’a tout déballé : les coups, les insultes, la honte, l’espoir qu’il allait changer. Elle s’est même prise en photo à plusieurs reprises, pleine de cocards, mais elle n’avait jamais osé porter plainte.”

Il se défend de toute violence conjugale

De son coté le rappeur de 38 ans a déposé une main courante contre son épouse et s’est exprimé sur sa page Facebook pour démentir les propos du journal : “Le Parisien me hait et vous mentira toujours à mon sujet. Ils veulent me détruire par tout les moyens (…). Mon fils a besoin de sa maman plus que de moi donc jamais je la menacerait de mort ! (…) je suis positif je ne veux aucun mal à aucune femme sur terre”.

Il en appelle à la manipulation : “Le profil qu’ils essaient en vain de dresser n’est qu’un stupide mensonge ! Vous verrez les choses ne se passent jamais comme ils l’écrivent (…), ils m’ont fait le coup pour mon frère souvenez vous, (il) à clairement démenti et tout est rentré dans l’ordre”.

Une situation tendue pour Rohff qui est actuellement sous contrôle judiciaire pour des “violences aggravées” il y a deux ans envers le vendeur d’une boutique de la marque de son concurrent Booba.