Reconfinement prévu pour bientôt ? Tout le laisse penser…

Reconfinement prévu pour bientôt? Tout le laisse penser…

  • Julie Bourdin
  • 26, septembre 2020 à 20h17

Reconfinement ou non ? C’est la danse que nous sommes contraints de suivre depuis des semaines. Mais aujourd’hui plus que jamais, le reconfinement semble être une réponse inévitable. En effet, depuis le premier confinement en France et la levée de ces mesures, le virus reprend sa circulation. Circulation de plus en plus active de surcroit. Plus les semaines passent et plus les constats sont alarmants. Tant et si bien que la France recense 16 000 cas de personnes contaminées en seulement de 24 heures. Des chiffres qui ne sont pas sans nous rappeler ceux qui nous ont conduit à appliquer les premières mesures de confinement. Alors, faisons le point sur la situation sanitaire du pays et tentons d’imaginer si le scénario du reconfinement reste plausible ou si il devient inévitable.

Le reconfinement approche ?

Le reconfinement ne serait une bonne nouvelle pour personne. Des mesures restrictives sont déjà en place et continuent de se suivre depuis quelques jours. À Marseille notamment, la fermeture des bars et des restaurants sera effective dès lundi. Mais nombreux établissements refusent de s’y plier car cela signifierait qu’ils doivent mettre la clé sous la porte définitivement. La France attend des mesures pour freiner l’épidémie mais l’économie est elle aussi un enjeu essentiel dans cette lutte contre le virus. Quoi que le gouvernement décide, il est effectivement dans une situation très délicate. Jean Castex, le Premier ministre, fait savoir qu’il est sur tous les fronts pour protéger les Français et relancer l’économie du pays.

Des conditions sanitaires alarmantes font pencher la balance

Un reconfinement ne serait effectivement pas souhaitable pour notre gouvernement non plus. La France doit encore se relever des dégâts économique infligés par le premier confinement. En revanche, si la circulation du virus ne faiblit pas et que les services de réanimations atteignent leur point de rupture, le reconfinement sera la seule option viable. L’exemple de Marseille est pris pour durcir les mesures car la métropole vient d’atteindre le seuil d’alerte maximal.

 

Un reconfinement implique que la crise sanitaire est de nouveau hors de contrôle

Cela signifie en somme que les prochaines personnes nécessitant des soins en réanimation devront compter sur d’autres hôpitaux que les hôpitaux marseillais. Pour ne pas atteindre les limites des capacités hospitalières, des mesures drastiques doivent être prises. Ainsi, les bars et les restaurants vont trinquer, tandis que les écoles, les commerces et les entreprises continueront leurs activités. De plus, l’accent est mis de nouveau sur les gestes barrières. Dans toute la France, le port du masque et la distanciation physique restent les seuls éléments de contrôle que nous pouvons utiliser pour lutter contre le virus. Pour éviter un reconfinement, nous devons donc tous respecter ces règles et espérer que cela suffisse.

Le rituel a beau être intégré par les Français, tant que le virus circule de façon aussi active, les mesures font se durcir. Toutefois, Jean Castex, tout comme Emmanuel Macron, rappelle qu’il ne serait dans l’intérêt de personne de songer à un reconfinement généralisé. Aussi, les établissements contraints de fermer leurs protes seront soutenus par des dispositifs d’aides.

Les mesures gouvernementales ne font pas l’unanimité

Mais si ces mesures s’avèrent inefficaces ou qu’elles mettent du temps à montrer leurs effets bénéfiques, la prochaine étape ne saurait être autre chose que le reconfinement. Olivier Véran, le Ministre de la Santé et des Solidarités, disait d’ailleurs que le gouvernement ne pouvait pas obliger les Français à prendre soin d’eux. Mais qu’il pouvait les contraindre à prendre soin des autres. Une phrase qui continue de faire frémir les Français qui redoutent donc un reconfinement massif. Car malgré la détermination du gouvernement pour éviter un reconfinement général du pays, la priorité reste la santé de la population. Et si les places de réanimations s’amenuisent trop dangereusement, il faudra prendre cette décision radicale sans attendre.

Les zones en état d’alerte sont à surveiller pour espérer échapper au reconfinement

Pour le moment, ce sont donc des zones particulières et ciblées qui sont visées par des mesures très restrictives. Mais il faudra donc rester attentif à l’évolution des chiffres, disponibles sur le site de Santé Publique France. Car si les chiffres continuent de grimper comme ces dernières semaines, le reconfinement est à prévoir pour le mois de novembre, voire d’octobre. En revanche, si les actions ciblées suffisent à ralentir la propagation du virus et le nombre de patients admis en réanimation, nous pourrons de nouveau voir les mesures s’assouplir. Mais gardons bien à l’esprit que le reconfinement reste sur le tapis tant que la crise sanitaire sera présente. En effet, nous ne pouvons pas faire comme si le virus n’existait plus. Il risque même de nous tenir compagnie pendant encore plusieurs mois.

La situation économique reste alarmante, autant que la situation sanitaire. Mais le caractère inédit de cette pandémie empêche toujours une visibilité nécessaire à un discours véritablement rassurant.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.