rentrée des classes

Rentrée des classes : va-t-elle être maintenue ? l’état dévoile la nouvelle stratégie !

  • Valerie Hommez
  • 31 juillet 2020

Confinement: Le gouvernement se prépare à une deuxième vague de pandémie et dévoile son nouveau plan pour cette prochaine rentrée scolaire.

Les élèves n’ont, pour beaucoup d’entre eux, plus mis les pieds à l’école depuis l’état d’alarme annoncé en mars dernier, qui a obligé la fermeture totale des écoles afin de préserver la santé des élèves et de contenir l’épidémie. Si les établissements scolaires ont réouvert en juin pour les quelques semaines qu’il restait, peu d’élèves s’y sont rendus soit par crainte pour leur santé, soit parce qu’ils préféraient continuer de suivre les cours sur Internet, depuis chez eux.

C’est une rentrée des classes bien particulière qui débutera le 1er septembre prochain. Le gouvernement prend les devants face à une éventuelle reprise de l’épidémie qui semble se profiler à l’horizon. Si les établissements eux-mêmes ont été soumis à toutes les mesures obligatoires pour respecter les mesures sanitaires, le ministère de l’Éducation a aussi envisagé deux scénarios possibles pour cette rentrée scolaire.

Il prévoit à l’intention des Directeurs d’école, chefs d’établissements et professeurs, un « plan de continuité pédagogique » mis en ligne sur son site web vendredi dernier, pour les aider à mieux se préparer en cas de deuxième vague pandémique.

” Le scénario de référence pour la prochaine rentrée scolaire s’inscrit dans un cadre sanitaire normal, n’impliquant pas de restrictions d’accueil des élèves et de fonctionnement des écoles, collèges et lycées”, a expliqué à différents médias Édouard Geffray, Directeur général de l’enseignement scolaire. Il a aussi souligné qu’il était toutefois nécessaire de se préparer à l’éventualité d’une reprise et circulation active du virus sur tout ou partie du territoire à la rentrée scolaire de septembre “.

Dès lors, le gouvernement prévoit dans cette hypothèse de mettre en place le même protocole strict qui avait été initié lors du déconfinement, avec des listes « de choses à penser » pour permettre l’organisation d’accueil des élèves en plus petits groupes et surtout dans des espaces réaménagés pour respecter la distanciation sociale entre chacun. Des outils et « exemples de bonnes pratiques » sont également mis à disposition pour faciliter la réorganisation des lieux et la gestion des emplois du temps. confinement

Dans le cas où la circulation du virus redeviendrait très active et obligerait les écoles à restreindre fortement le nombre d’élèves, voire de fermer complètement, un deuxième scénario se mettrait alors en place immédiatement. Les dispositifs d’enseignements à distance, qui avaient déjà été mis en place lors du confinement, ont alors été améliorés et seraient immédiatement remis en vigueur.

Si des écoles, collèges, lycées venaient à être obligées de fermer intégralement par zone géographique pour cause de clusters, il a été mis à disposition de ces établissements des fiches pratiques afin de faciliter leur organisation et des facilités pour fournir le prêt de matériel numérique aux enseignants ainsi qu’aux élèves. Une aide qui avait fortement été demandée par les familles en difficulté qui n’ont pas accès à un ordinateur ou du moins sur une longue période. Les enseignants devraient maintenant être équipés de matériel, selon le gouvernement, leur permettant de faire les cours, soit entièrement à distance, soit en mixant des cours qui pourraient être à la fois en ligne et à l’école.

Ce sont 12 millions d’élèves qui reprendront dans quelques semaines les chemins de l’école. Une rentrée obligatoire et non laissée à la libre appréciation des parents, qui ne se fera certainement pas comme les autres années, mais dont Emmanuel Macron et son gouvernement promettent le meilleur déroulement possible afin de garantir la santé de chacun et la continuité de l’enseignement dans les meilleures conditions possibles. confinement