La réponse de François Hollande à Rihanna

  • Carole Roldane
  • 28 septembre 2016

La belle chanteuse barbadienne a usé du réseau social Twitter pour entrer en contact avec François Hollande la semaine dernière. Comme on vous l’avait raconté, elle avait interpellé le chef du gouvernement français au sujet de la cause humanitaire qu’elle défend EducationCannotWait qui s’occupe de la scolarisation des enfants de pays en difficulté.

Un échange de courrier entre les deux…

Et cette demande n’est pas passée inaperçue puisque le chef de l’Etat lui a répondu dans une lettre, rendue publique par le journal Le Parisien ce mardi 28 septembre où il atteste que la chanteuse a bien attiré son attention au sujet de l’initiative dont elle est porte-parole.

Il déclare dans le long courrier : “L’éducation doit être une priorité absolue pour la communauté internationale. Nous ne pouvons pas accepter que la guerre, le terrorisme, la pauvreté, l’absence de développement privent la jeunesse du monde de ce qu’il y a de plus essentiel : avoir accès à la connaissance et au savoir pour trouver l’espérance, de s’en sortir et de pouvoir construire un avenir”.

Il rappelle ensuite les actions engagées par la France, comme la contribution de 100 millions d’euros à l’ONU et l’Unicef ou l’aide de 50 millions d’euros pour l’éducation au Liban. Le Président déclare également qu’il veux continuer à soutenir de telles initiatives et “renforcer sa contribution”, avant de conclure avec élégance “je vous exprime, chère Rihanna, mes sentiments les plus cordiaux”.

…après un premier échange sur Twitter

L’avenir nous dira si cette réponse en demi-teinte satisfera la sirène des barbades. Elle avait contacté François Hollande le 22 septembre à ce sujet, avant de recevoir une première réponse d’André Vallini, le secrétaire d’Etat chargé du développement et de la francophonie. C’est le lendemain que le Président lui avait répondu sur le réseau social dans un tweet décliné en anglais : “Chère @Rihanna, merci pour votre engagement. Vous allez recevoir ma réponse détaillée. En effet, l’éducation est la première priorité”.