Sandrine Quétier sur son départ de TF1 : “Je voulais changer de vie”

  • Carole Roldane
  • 16, juillet 2018 à 11h41

Interviewée dans Télé 2 Semaines, l’animatrice Sandrine Quétier revient sur son départ de la Une, elle qui présentait l’émission people “50′ Inside” ou encore “Danse avec les stars” aux côtés de Nikos Aliagas.

Bientôt dans l’émission “Il était une fois” de Faustine Bollaert

C’est à l’occasion de l’enregistrement de la nouvelle émission de Faustine Bollaert “Il était une fois” diffusée sur France 4 -un programme qui retrace la vie d’un invité- que Sandrine Quétier est revenue sur sa décision de quitter le groupe TF1 :
J’avais envie de me lancer dans la comédie depuis longtemps. Il fallait faire un choix. “Danse avec les stars”, “50′ Inside” et “Ninja Warrior” me prenaient beaucoup de temps sans me permettre de développer de nouveaux projets. J’ai voulu faire un break et changer de vie. Je n’ai ni amertume ni regrets. TF1 a très bien compris mon choix et ses dirigeants ont été bienveillants avec moi. J’ai eu la chance de faire de merveilleuses émissions mais j’étais allée au bout de ce que je pouvais faire dans ce type de formats. Ce qui est certain, c’est que j’ai été très touchée et émue par les réactions du public“, assure Sandrine Quétier.

Après son départ de “Danse avec les stars”, Sandrine Quétier regardera-t-elle le programme phare de TF1 ? Oui, elle est même pressée que cela débute :
Je ne vais pas avoir de ‘pincement au cœur’ lors du lancement de cette nouvelle saison. J’ai même hâte d’y être. Je vais regarder l’émission à la télé et j’aimerais bien retourner sur le plateau pour retrouver l’équipe. Peut-être pas toutes les semaines, mais j’irai leur dire bonjour !“, annonce l’animatrice qui donne son avis sur son successeur, Camille Combal :
Je suis persuadée qu’il va être top ! Il saura apporter une touche différente et décalée. Il a énormément d’humour. On a pris un verre ensemble, on a discuté de plein de choses mais je ne lui ai pas donné de conseils car il n’en a pas besoin. Il a l’habitude des directs“.