Scarlett Johansson : « J’aime mes courbes, ma chute de reins, je me déhanche et j’assume »

  • Carole Roldane
  • 4 avril 2013

L’actrice se dit hypersexualisé.
La comédienne Scarlett Johansson  (The Avengers, Hitchcock Etc), déclare n’avoir jamais désiré vouloir « être une bombe », dans le magazine l’Express Styles.

Scarlett Johansson :
« Hollywood et les médias ont tendance à hypersexualiser les jeunes actrices. Moi, j’ai joué de mon pouvoir de séduction ; J’aime mes courbes, ma chute de reins, je me déhanche et j’assume. Mais, dans mon jeu d’actrice, je ne tente pas de travailler sur ma sensualité. Pour la simple raison qu’il est impossible de la maîtriser. On est sensuel ou on ne l’est pas. C’est comme avoir de la tenue, de la classe. »

Sur le tapis rouge, Scarlett Johansson ne se trouve belle qu’avec une robe…

« La robe est fondamentale: j’en ai besoin comme d’une béquille parce que je suis horriblement maladroite, je trébuche, je prends des poses ridicules devant les photographes... ».