Série…Adriana Karembeu dans « Section de recherches » sur TF1 (Lisez son interview)

  • Carole Roldane
  • 22 janvier 2015

Jeudi 5 février, TF1 remet à l’antenne la série policière « Section de recherches » avec en guest la belle Adriana Karembeu qui a déjà tourné dans « R.I.S Police scientifique », « Doc Martin » ou encore « Nos chers voisins ».

Dans ce nouveau numéro, elle jouera avec Xavier Deluc (Martin Bernier), Franck Sémonin (Lucas Auriol), Julie Fournier (Roxane Janin), Chrystelle Labaude (Nadia Angeli), Manon Azem (Sara Casanova),Stéphane Soo Mongo (Alex), Félicité Chaton (Vicky) et Christian Vadim (le procureur).

Le Pitch :
C’est une équipe plus soudée que jamais que nous retrouvons sous le soleil de la Côte d’Azur pour douze enquêtes inédites. Sur les traces du copycat d’un serial killer, en immersion chez des chasseurs de trésors, remontant le fil d’une disparition d’enfant… cette neuvième saison s’annonce pleine de surprises et de mystères.
Alors que Bernier s’expérimente en père adoptif avec la jeune et rebelle Leslie, Lucas, en deuil de l’amour de sa vie, sait que maintenant le plus important c’est son fils Elliott… mais Roxane sera-t-elle toujours là pour l’épauler ? De son côté, Sara est devenue forte et indépendante, tandis que Nadia apprend pas à pas à faire de nouveau confiance à son coeur… La SR aurait-elle trouvé un nouvel équilibre ?
Pas si sûr, car la vie n’a pas fini de surprendre notre groupe et c’est quand tout semble rentrer dans l’ordre que les évènements les plus inattendus surviennent…

L’interview d’Adriana Karembeu sur LDpeople.com à lire ci-dessous :

Pourquoi avoir rejoint l’équipe de «Section de recherches» ?
« Voici deux ans, TF1 m’avait offert la chance d’interpréter un personnage très poignant dans un épisode de la série R.I.S Police scientifique. Cette expérience m’a bouleversée car elle m’a donné l’occasion d’incarner un rôle complexe en jouant une mère de famille traumatisée par l’enlèvement de sa fille. Après avoir vécu autant d’émotions fortes devant la caméra, je n’ai eu qu’une envie : réitérer l’aventure. A la lecture du scénario de Section de recherches, j’ai su que le rôle de Tina Kepler était fait pour moi. Une histoire doit faire vagabonder mon imaginaire et me donner la sensation de vivre une existence parallèle. Dans cet épisode, c’était exactement le cas. Tina est un personnage à la fois ambigu, mystérieux, troublant et glacial : un pur rôle de composition, très intéressant à jouer. »

Comment s’est déroulé le tournage, sous la houlette du réalisateur Gérard Marx ?
« Merveilleusement bien ! L’ambiance était très chaleureuse et j’ai été accueillie à bras ouverts par toute l’équipe. J’ai retrouvé avec plaisir Xavier Deluc, que je connaissais déjà car nous avions, à une époque, le même agent. Il a été adorable avec moi et s’est montré très généreux durant le tournage. Sa simple présence sur le plateau me rassurait. L’expérience a été si concluante que, si une nouvelle opportunité de tourner dans Section de recherches se présentait, je n’hésiterai pas une seule seconde. Je n’ai pas une longue carrière d’actrice derrière moi et tous les registres m’attirent. »

Les téléspectateurs ont désormais le loisir de vous voir évoluer en tant que comédienne. Qu’est-ce qui vous attire dans cette nouvelle aventure ?
« Mannequin pendant de longues années, je ne m’étais jamais vraiment permis de songer à l’interprétation. Des proches m’ont poussée à me lancer et je les en remercie car j’adore entrer dans la peau d’un personnage et, surtout, incarner des êtres aux antipodes de ma personnalité. J’ai découvert à quel point j’affectionne le registre de la comédie en tournant aux côtés de Thierry Lhermitte dans Doc Martin. Je me souviens encore de ses encouragements et de ses conseils alors que j’avais des appréhensions légitimes en tant que jeune comédienne. Lorsque je tourne, la langue demeure une barrière car je ne maîtrise pas encore parfaitement le français et je dois toujours être à la hauteur face à des acteurs confirmés. Sur chaque tournage, je prends donc mon temps pour trouver ma place et les repères nécessaires afin d’avoir plus d’aisance devant la caméra. »

Que peut-on vous souhaiter en ce début d’année ?
« J’espère que les réalisateurs et producteurs continueront de m’accorder leur confiance afin de poursuivre dans cette voie. Je travaille sous la direction d’un coach pour progresser, pour être force de proposition et je me donne à fond ! Si le jeu d’acteur doit être travaillé, je le vois aussi comme un jeu d’enfant. L’amusement et le plaisir doivent primer et de ce point de vue, je suis très gâtée !«