Solange de “L’amour est dans le pré” : participer à une émission comme cela c’est énorme” (INTERVIEW)

  • Carole Roldane
  • 23, février 2015 à 9h40

Ce matin sur RTL, Yves Calvi recevait Solange, agricultrice Corse participante de l’émission “L’amour est dans le pré” sur M6 en 2012.

Yves Calvi: Comment prend on la décision de participer à “L’amour est dans le pré” ?
Solange : “On m’a un peu aidé, ce n’est pas moi qui me suis inscrite, je n’aurai jamais osé … L’opportunité de participer à une émission comme cela, ça n’arrive pas tous les jours, c’est énorme …C’était un moyen atypique de trouver un compagnon.”

“”L’amour est dans le pré” a changé ma vie ! C’est une émission que je recommande à tout le monde. Il faut oser ” : Solange.

Vous n’aviez pas eu de coup de cœur pour vos deux prétendants, mais aujourd’hui vous vivez en couple… Comment est-ce arrivé?
Par une lettre qui est arrivée plus tard et ça fait 2 ans et demi que j’ai rencontré mon ami actuel … ”

C’est du courrier qui vous était adressé après l’émission, d’autres prétendants ?
Tout à fait et c’est la seule lettre à laquelle j’ai répondue, on va dire que j’ai eu beaucoup de chance…”

Il est corse comme vous ?
Non, il est breton alors pendant un certain temps on a fait les aller-retour  et là on va dire qu’on a effectué un rapprochement géographique …C’est lui qui a décidé de venir

Vous êtes amoureuse ?
Bien sûr et lui aussi

Cette émission a changé votre vie ?
Complètement oui et c’est une émission que je recommande à tout le monde. Il faut oser.”

Votre ami est en train de changer de métier…
Il est en reconversion complète puisqu’il était dans l’automobile et puis là il est en lycée agricole, il a repris les études
 
Est-ce que vous voyez encore les anciens candidats ?
J’ai toujours des contacts avec Christophe, et un peu moins avec Cyril mais quand même un petit peu sur les réseaux sociaux et dès qu’on a l’occasion de se voir, ça fait vraiment une grande famille. Là j’espère voir Pierre et Frédéric qui sont dans le Gers et d’autres qui vont monter.”