Squeezie dévoile sa phobie des parcs d’attractions, il explique pourquoi

Squeezie dévoile sa phobie des parcs d’attractions, il explique pourquoi

  • Julie Bourdin
  • 25 mai 2020

Squeezie peut enfin reprendre ses tournages en studio. Et pour sa première vidéo dans son décor habituel, il propose d’expliquer à ses abonnés sa phobie des parcs d’attractions. Squeezie illustre son propos par plusieurs exemples qui font froid dans le dos. Dans la lignée de ses vidéos sur les « threads horreurs », cette thématique met en lumière des drames qui se sont vraiment produits dans la vie réelle.

Squeezie est terrifié par les parcs d’attractions et il a de bonnes raisons de l’être

Squeezie commence sa vidéo par expliquer qu’il a une peur bleue des parcs d’attractions. Et comme à son habitude, Squeezie est fasciné par les mécanismes des émotions chez les humains. Il se demande alors pourquoi il a cette peur et surtout comment il pourrait s’en débarrasser. Alors, il prend le temps de faire des recherches approfondies sur le sujet. Comme à chaque fois qu’il fait une nouvelle expérience d’ailleurs . Mais en cherchant des informations sur les parcs d’attractions pour se rassurer, il est tombé sur des histoires incroyables et terrifiantes. Choqué par ses trouvailles, il avait hâte de les partager avec sa communauté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

meilleurs amis

Une publication partagée par @ xsqueezie le

Il prend trois exemples dans sa vidéo dont un du nom de Action Parc. Ce parc là en aura vu passer des drames. Et surtout, le youtubeur souligne à quel point les premiers propriétaires de Action Parc étaient sans scrupules. Squeezie explique qu’avant les années 1980, les parcs d’attractions étaient rares. Mais que ces parcs ce sont rapidement révélés être une source incroyable de revenus. Par contre, comme c’était une toute nouvelle activité, les lois n’ont pas eu le temps de se durcir pour encadrer la créations des attractions. Les personnes qui utilisaient alors ces attractions mettaient véritablement leurs vies en danger. Car pour maximiser les bénéfices, les propriétaires des parcs préféraient économiser notamment sur les conseils d’un ingénieurs ou sur l’analyses des normes de sécurité.

La rentabilité prévalait sur la sécurité

Les attractions étaient donc plus folles les unes que les autres. Le but était avant tout de les rentabiliser le plus rapidement possible. Donc, au lieu de retarder l’ouverture d’une attraction ou d’imposer une limite d’âge, les propriétaires ont consciemment joué avec la vie des gens. Et certains ont perdu la vie à cause de l simple négligence des propriétaires. C’est le cas d’un jeune garçon de 10 ans notamment. Et Squeezie est révolté que son décès n’ait entraîné la fermeture du parc que pendant trois jours.

Squeezie raconte ensuite plusieurs histoires assez atroces qui ont couté la vie à une dizaine de personne. Mais le youtubeur est loin de vouloir transmettre sa peur à ses abonnés. Alors il pense tout de même a rappeler qu’aujourd’hui les normes de sécurité existent et sont bien différentes. Il ajoute aussi à plusieurs reprises que les drames de ce genre sont excessivement rares. Et surtout, ils ne pourraient plus se produire aussi aléatoirement que dans les années 1980. Aujourd’hui il faut prendre plusieurs années pour monter une nouvelle attraction et que celle-ci soit validée. Et heureusement car c’est la seule façon de garantir la sécurité des usagers. Mais pour Action Parc en 1980, il n’aura fallu que trois mois pour ouvrir une nouvelle attraction.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.