Stéphane Guillon réagit aux propos d’Ardisson dans ONPC

  • Carole Roldane
  • 14 novembre 2016

Samedi soir, Thierry Ardisson était invité en compagnie de Laurent Baffie sur le plateau d’On est pas couché. Il déclarait à Laurent Ruquier devant les caméras de France 2 que Stéphane Guillon était sur le point de se faire licencier par Vincent Bolloré mais qu’il l’a appelé pour le faire changer d’avis. Des propos qui n’auront pas manqué de faire réagir le principal intéressé qui s’est exprimé sur sa page Facebook et invoque son droit à l’humour.

Guillon pose les vraies questions

Stéphane Guillon commence par commenter : « Étonnant, cette petite scène surréaliste à laquelle je viens d’assister à ONPC ». Alors qu’il a fortement l’impression de déranger depuis ses critiques envers le patron de Canal+ et sa prise de position contre la venue de Jean-Marc Mordandini à iTélé, le chroniqueur pose une série de questions rhétoriques à la troisième personne.

Il écrit : « Ardisson déclarant ‘qu’il a dû appeler Bolloré pour que je ne sois pas viré’. Et personne pour lui poser la seule vraie question intéressante : ‘Mais pourquoi Bolloré voulait-il virer Guillon, pourquoi vous êtes-vous senti obligé d’appeler Bolloré ? Guillon, somme toute, faisait son travail d’humoriste, il chambrait son patron, comme il chambre toute le monde dans votre émission depuis des années avec parfois le côté excessif qu’on lui connaît. Pourquoi là, précisément, a-t-il été trop loin ? ».

Un humour qui dérange

Le chroniqueur se défend en invoquant son droit à l’humour et la neutralité de ses propos : « Qu’a dit Guillon de suffisamment grave pour mériter d’être viré et que vous, Thierry Ardisson, décrochiez votre téléphone ? Donc il existe une limite dans l’exercice qu’il pratique ? Guillon peut chambrer, moquer tout le monde : politique, artistes, hommes d’affaires… mais pas la personne qui dirige votre groupe. Mais si un humoriste critique les excès des uns et des autres et que cette critique s’arrête là où ses intérêts commencent… ne pensez-vous pas, Thierry Ardisson, qu’il cesse de faire son travail, perd toute objectivité ? ».

Pour rappel cette histoire avait commencé alors que Cyril Hanouna a révélé le 18 octobre en direct dans Touche Pas A Mon Poste le salaire de Stéphane Guillon. Depuis le trublion de C8 et le chroniqueur-sniper de Salut Les Terriens sont brouillés et se chamaillent par écran interposés. L’humoriste avait même été jusqu’a sous entendre qu’il était victime d’une manoeuvre téléguidée pour le faire licencier.