TF1: Un présentateur exclu de la chaine, la terrible nouvelle vient de tomber

TF1: Un présentateur exclu de la chaine, la terrible nouvelle vient de tomber

  • Julie Bourdin
  • 15, avril 2020 à 18h06

TF1: Harry Roselmack avait pourtant le vent en poupe ces derniers temps. En effet, depuis le début du confinement son émission était devenu un rendez-vous quotidien. Le Sept à Huit, est normalement le rendez-vous hebdomadaire des français, tous les dimanches. Harry Roselmack devait présenter des émissions d’enquêtes inédites sur la crise sanitaire. Mais le faible taux d’audience remet en cause cette nouvelle programmation.

Sept à Huit et Harry Roselmack, le nouveau rendez-vous quotidien des français sur TF1

Depuis le 23 mars dernier, nous découvrions des reportages inédits sur TF1. La crise sanitaire est telle que la recherche d’information est constante pour le public. La population reçoit des informations en continu sur le sujet via les journaux d’informations. Mais ces informations sont toutes soumises à conditions.

En effet, le caractère inédit du virus qui frappe le monde ne permet pas aux spécialistes de la santé de donner des informations certaines. Nous sommes tous et toutes, même les experts, en train de constamment nous adapter pour pouvoir faire face. Une situation difficile que le monde a rarement rencontrée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Shooting par @robin.photo Merci à @emmanyent

Une publication partagée par Harry Roselmack (@harryroselmack) le

Un changement de programmation qui semblait sans risques

Il semblait alors très intelligent de la part de TF1 de faire passer le Sept à Huit, présenté par Harry Roselmack, du lundi au vendredi. Une façon de combler le besoin d’informations constant du public qui tente de ne pas paniquer. L’épidémie est sans précédent et nous devons tous être très vigilants. Comme le virus est étudié en même temps qu’il est traité, les informations que nous recevons de la part des autorités gouvernementales compétentes peuvent parfois se contredire. C’est le cas par exemple de l’utilité des masques pour la population.

Il a été répété que nous n’en avions pas l’utilité voire même que cela pourrait être plus dangereux qu’autre chose. Alors qu’aujourd’hui il est préconisé que toute la population en porte. Peut-être une énième manœuvre de la part du gouvernement pour tenter de camoufler le manque de moyens de pays et la rupture de stock des masques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Waiting for…

Une publication partagée par Harry Roselmack (@harryroselmack) le

Harry Roselmack obtient facilement la confiance du public

En tout cas, il est clair que Harry Roselmack est le candidat idéal pour se faire l’animateur d’une émission racontant le quotidien, sur le terrain, des personnes au contact de la maladie. Il nous montre, et commente, comment le quotidien est vécut pour des personnes dites en première ligne. Des familles comme les nôtres, des membres du personnel soignant, des commerçants débordés ou abandonnés, ou encore des personnes seules et livrées à elles-mêmes.

Toute la société est impactée par cette crise inédite. L’émission de Harry Roselmack, diffusée sur TF1, nous permet de prendre conscience de l’ampleur des conséquences de la crise. Car cette crise sanitaire devient inévitablement une crise sociale et économique.

Un nouveau changement de cap dans la programmation pourrait être annoncé

Pourtant il semblerait que les espoirs de la chaîne ne soient pas atteints. TF1 espérait une belle part d’audience pour Sept à Huit en semaine. Même si les records d’audience sont au rendez-vous le dimanche, du lundi au vendredi ce n’est pas encore la même histoire. Même si Harry Roselmack conservera sa place pour présenter le Sept à Huit du dimanche soir, en semaine l’émission pourrait tout simplement s’arrêter. Ce vendredi soir pourrait alors être la dernière de la série des reportages exclusifs sur la pandémie en France.

Le confinement demande à chacun de trouver en lui les ressources pour savoir s’adapter

Harry Roselmack saura s’adapter et reprendre ces habitudes, sans aucun problèmes. Il évoque d’ailleurs sa faculté d’adaptation dans un interview du 2 avril dans le magasine Télé-Loisirs. Comme tout un chacun, Harry Roselmack a vu sa vie chamboulée par les mesures de confinement du pays.

Plus présent chez lui qu’à l’accoutumée, il est heureux de pouvoir être plus présent pour ses enfants. Harry Roselmack est père de trois enfants, très rapprochés en âge. 13 et 12 ans pour ces filles et 10 ans pour le petit dernier. Les enfants jonglent entre les devoirs pour l’école et les cours de musique à distance.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

happy birthday to my first treasure #love #daughter

Une publication partagée par Harry Roselmack (@harryroselmack) le

Harry Roselmack est très fier de voir comment sa famille sait gérer ce temps particulier. Par contre, il est inquiet pour ses petits. Ils ne comprennent pas toujours ce qu’il se passe et savoir leur expliquer en toute honnêteté sans les faire paniquer n’est pas évident. Les enfants doivent alors apprendre à gérer des moments d’angoisse qui peuvent aller jusqu’à perturber leurs sommeils.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#love

Une publication partagée par Harry Roselmack (@harryroselmack) le

Des inquiétudes légitimes

De plus, la femme de Harry Roselmack, Chrislaine, a été une professionnelle dans l’univers médicale. Aide-soignante pendant de nombreuses années, elle a conscience de l’ampleur des précautions à prendre. Elle apprend et apporte du soutien à son mari qui doit continuer à sortir pour enregistrer ses émissions.

Tous les deux sont plus que compétents pour rassurer leurs enfants durant cette période si particulière. Nous sommes tous concernés par ce virus et les crises qu’il déclenche dans son sillage. La suite devra être envisagée avec tout autant de précautions pour éviter le retour d’une vague de contamination.

Les enfants, comme les adultes, ont peur pour l’avenir de la société. Et c’est tout à fait légitime. Faisons tout de même en sorte de faire de cette peur un moteur vers le positif. Ne laissons pas ce sentiment nous couper dans nos élans de solidarité.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.