Thierry Chassagne sur l’album de Johnny Hallyday : « Depuis le début, nous savons que c’est un album exceptionnel »

  • Carole Roldane
  • 19 octobre 2018

C’est dans la nuit de jeudi à vendredi que l’album posthume de Johnny Hallyday « Mon pays c’est l’amour » a été dévoilé au grand public. A cette occasion, 800.000 albums ont été commercialisés pour cette sortie.
Sur l’enregistrement de cet ultime opus, le musicien et ami de Johnny, Yodélice explique :
« À aucun moment il nous a fait ressentir que ce sera le dernier. A chaque instant, la réalisation de ce disque a été comme celle de tous les autres« .

Le sentiment qui domine c’est qu’on lâche enfin le bébé

Pour le PDG de « Warner France », la sortie de cet album est comme une libération :
« Le sentiment qui domine c’est qu’on lâche enfin le bébé. Nous on vit avec depuis maintenant 1 an et demi, depuis le début de la création de cet album. Le public était excessivement en attente. Il le découvre enfin. C’est que du bonheur. Depuis le début, nous savons que c’est un album exceptionnel. Johnny s’est impliqué comme jamais à l’intérieur et enfin les gens, ses fans peuvent le découvrir. Johnny a toujours tout fait pour ses fans et je pense qu’il serait heureux qu’ils puissent y avoir accès aujourd’hui« , explique-t-il.

Pourquoi nous avons fabriqué le disque en Italie ? Car…

Un disque fabriqué en Italie, et en voici la raison :
« Nous avons fait fabriquer ce disque en Italie pour des raisons de confidentialité, comme vous le voyez, c’est un album qui était très attendu certainement l’album le plus attendu des 10 dernières années et on ne voulait pas qu’il puisse y avoir de fuite (..). Il y avait des fans de Johnny qui travaillaient dans les entrepôts sans savoir qu’ils travaillaient sur Johnny. Je pense que ça va être des ventes historiques. D’ores et déjà entre les précommandes dès minuit depuis hier soir, il est déjà disque de platine« .