Thierry Lhermitte arrive dans la nouvelle série de France 2  »Les Témoins » (Interview)

  • Carole Roldane
  • 25 février 2015

La nouvelle série de France 2  »Les Témoins » arrive à partir du mercredi 18 mars à 20h50.

Acteur vedette, Thierry Lhermitte s’exprime sur ce nouveau rôle dans lequel il Paul Maisonneuve un ex policier de la PJ de Lille.
Lisez, c’est sur LDpeople.com :

«Pour accepter un rôle, je n’ai pas de critère autre que celui-ci : si ça me plaît et que je ne l’ai pas déjà fait, je me lance », explique Thierry Lhermitte. Avec ce rôle de flic taiseux et dur, l’acteur, habitué aux comédies, avait de quoi être séduit. Voici ses trois raisons d’être Paul Maisonneuve.

Mystère au Tréport
« Je connaissais déjà le Tréport, ses maisons en meulière et ses quartiers délaissés, sa population très fortement touchée par le chômage, quasi sinistrée. Auparavant, c’était une station balnéaire très appréciée. Puis, il y a eu la guerre. La ville a conservé la trace des bunkers, du mur de l’Atlantique, des maisons démolies… Une disposition figée, qui génère une ambiance très particulière, idéale pour Les Témoins et dont Hervé Hadmar a su s’emparer. Il a le don pour réussir à introduire du mystère dès le scénario et jusque dans ses images. Regardez ces innocentes maisons-témoins qui deviennent, sous son regard, totalement flippantes. Pour moi, ça a été passionnant de jouer avec toute cette matière : les interrogations, le silence, la sobriété. Jouer le mystère et non les mystérieux. »

Les nerfs à vif
Qu’est-ce que Maisonneuve dit à l’oreille des suspects pour les faire craquer ?
« C’est un flic déterminé et dur. Certains, comme le fils de Gorbier, gardent un souvenir épouvantable de leur confrontation avec lui. J’ai adoré jouer ces scènes d’interrogatoires, avec toute leur dureté psychologique et Maisonneuve à la limite du salopard… Jeune, j’étais persuadé que les scènes d’actions étaient les plus amusantes à faire. Un de mes films préférés était d’ailleurs Jeremiah Johnson de Sydney Pollack avec Robert Redford. Mais aujourd’hui, je réalise qu’il n’y a rien de plus ennuyeux et froid que de jouer un homme marchant dans la neige d’un point x à un point y et de recommencer… »

Bande à part
« Dès le départ, j’ai trouvé le scénario des Témoins excellent. Impossible de m’arrêter de lire. Sans cesse, on veut savoir : Qui ? Comment ? Pourquoi ? Peu importe, dès lors, qu’on soit dans le drame ou la comédie. Ce qui m’attire, c’est avant tout d’avoir de bons textes à défendre. Et de les défendre face à de bons comédiens. Jan Hammenecker, Laurent Lucas, Catherine Mouchet, Roxane Duran ou encore Mehdi Nebbou ont été des partenaires de jeu remarquables. Sans parler de Marie Dompnier ! C’était quasiment la première fois qu’elle jouait devant une caméra. Je suis très admiratif d’Hervé qui a réussi à imposer dans sa série une actrice inconnue de l’univers télévisuel. Il a bien fait ; elle est formidable, elle est très belle. J’étais encore plus épaté quand j’ai vu le film : elle a une vérité de jeu incroyable. »