TPMP : Jean-Michel Maire embrasse la poitrine d’une femme et suscite la polémique

  • Carole Roldane
  • 14, octobre 2016 à 14h00

Pendant le marathon de 35 heures à l’antenne mené par Cyril Hanouna pour Touche Pas à Mon Poste, les scènes absurdes ou étranges s’enchaînaient dans la nuit de jeudi à vendredi. Les chroniqueurs et le présentateur se sont lâchés mais Jean-Michel Maire est peut-être allé trop loin en embrassant la poitrine d’une femme sans son consentement.

Dérapage après un sketch sur Kim Kardashian

Coureur de jupons reconnu, il ne se cache pas d’aimer les femmes et le sexe au point d’en devenir même un peu lourd et graveleux par moments. Mais cette fois ci le penchant lascif du journaliste et chroniqueur a peut-être dépassé l’entendement.

C’est dans Jusqu’au bout de la nuit, présenté par le troublion en chef Hanouna pour l’occasion du record de direct Les 35 heures de Baba, que les choses ont dérapé. L’équipe avait recrée l’agression de Kim Kardashian dans un jeu où Jean-Michel Maire affrontait un serrurier pour sauver le plus rapidement une fausse Kim K.

Jean-Michel Maire embrasse la poitrine d’une femme malgré son refus

A la fin du sketch Cyril Demande à la femme invitée pour jouer la fausse Kim Kardashian de venir embrasser son chroniqueur. L’animateur et le chroniqueur tentent des négociations enfantines et lourdes pour convaincre la jeune femme prénommée Soraya mais elle refuse gênée en affirmant que “quelqu’un” la regarde, pendant que Valérie Benaïm mal à l’aise rappelle qu’elle doit être consentante.

Ceci ne semble pas poser de problème à Jean-Michel Maire qui se rue sur la poitrine de la jeune femme pour l’embrasser. L’animateur le traite de “goujat” et lui demande ensuite de faire ses excuses, ce qu’il accepte. Mais la séquence n’est pas passée inaperçue et dérange sur Twitter où certains appellent au CSA. La chaîne LCI rapporte les propos du collectif Osez le féminisme : “C’est une scène extrêmement grave qui pourrait relever d’une agression sexuelle commise en direct à la télévision (…). Nous allons faire un signalement auprès du CSA, dont on ne doute pas qu’il répondra de manière ferme à cet épisode.”