Une femme paie 1 euro un caddie de 1040 euros de courses, la suite est stupéfiante !

Depuis l’avènement des caisses automatiques, les larcins en supermarché ont muté. Cette mère de famille l’a bien compris.

Une femme paie 1 euro un caddie de 1040 euros de courses, la suite est stupéfiante !
© Facebook

Euro: C’est dans un supermarché à Saint-Etienne qu’une mère de famille a mis au point une technique de vol bien à elle. Cette dernière voulait repartir avec plus de mille euros de courses pour seulement 1 euros. Avec les caisses automatiques, c’est possible ? On vous dit tout !

D’après la spécialiste britannique en criminologie britannique Emmeline Taylor, on pourrait observer aux caisses automatiques quatre grands types de vols. Il y a d’abord les vols par substitution. Typiquement, le client a pesé un fruit ou un légume cher. Mais il a tapé sur la balance quelque chose de beaucoup moins cher. Il y a aussi le vol par accident. Ca arrive. On oublie qu’on avait posé un article sous un sac par exemple. On voit que ça fonctionne. Alors on se met à vraiment voler de façon intentionnelle.

Il existe 4 catégories de vols aux caisses automatiques

Et puis, il ne faut pas non plus oublier le vol par compensation. Le client n’est pas content des des machines automatiques. Il estime qu’il fournit désormais le travail d’une caissière. Alors, il vole pour compenser ce travail non rémunéré. Tout simplement !

Enfin, on observe aussi le vol par frustration. Pour le client, ce n’est pas de sa faute. Cela vient de l’étiquette. Il trouve une excuse à fournir en caisse. “Je n’ai pas trouvé la référence des mangues, donc j’ai choisi les pommes. », peut-il par exemple justifier.

Bien sûr, comme tout type de vol, on trouve une palette de déclinaisons. Il y a les méthodes simplissimes. Et d’autres arnaques bien plus sophistiquées. Tout est bon pour repartir avec son butin une fois les portes du magasin franchies. Le vol le plus répandu dans les supermarchés, c’est bien évidemment le changement d’étiquettes sur les fruits et légumes. Entre le prix d’une mangue et celui d’une pomme, difficile de résister.

1 euro: Cette mère de famille a rusé avec une technique high-tech

Ainsi, nombreux sont les clients à utiliser la mauvaise étiquette sur un fruit exotique par exemple. Le but, c’est de ne pas payer le prix réel, toujours bien plus cher qu’un fruit local et de saison !

Dès lors, les magasins sont aux aguets. Ils embauchent des services de sécurité qui veillent au grain. Sachez en tous cas qu’il y a plusieurs types de vols : il y a ceux qui volent parce qu’ils ont besoin de manger. Cela s’appelle le vol par nécessité. Et puis, il existe une catégorie de voleurs qui reconnaît ne chaparder des articles que par plaisir. Ou plutôt pour l’adrénaline que cela produit.

On ne saura pas la motivation de cette femme de 39 ans qui a fait ces courses à Saint-Etienne. En tous cas, son histoire vaut le détour ! En effet, cette mère de famille a tenté de voler plus de 1 000 euros de courses. Elle pensait que les caisses automatiques allaient masquer son méfait. Mais elle s’est trompée !

Mais pas de chance pour elle !

Ce jour-là, elle faisait ses courses avec sa fille de 14 ans. Elle remplit alors un gros caddie. Et elle se dirige vers les caisses automatiques. Pour scanner ses produits, elle passe par une application pour aller ensuite plus vite. Il s’agit de l’application Scan Express, installée sur son téléphone. Mais elle ne passe quasiment rien au scan !

Pas étonnant que le total qui s’affiche n’est alors que de 88 centimes…. pour un énorme caddie ! Elle pensait pouvoir quitter le magasin ni vu ni connu. Mais si les caisses sont automatiques, il y a quand même des agents de sécurité qui surveillent les faits et gestes des clients. Les vigiles l’ont repérée ce jour-là. Ils sont alors intervenus pour stopper le chariot, la mère de famille et sa fille. Le supermarché a ensuite contacté la police.

Le site Pausette qui raconte cet évément précise que cette femme a dû payer la totalité de ses courses. Mais ce n’est pas tout ! Elle devra aussi s’attendre à des poursuites judiciaires. Car le supermarché aurait attaqué cette mère de famille de 39 ans pour vol en réunion.


Adrien Faubert

Moi c'est Adrien, d'abord écrivain, je suis devenu par la suite rédacteur web pour me rapprocher des lecteurs et de leur quotidien. J'ai à coeur de vous apporter les meilleurs contenus, notamment sur les stars françaises que j'affectionne particulièrement.