Vacances Alerte: un nouveau reconfinement risque d'arriver très vite en France !

Vacances Alerte: un nouveau reconfinement risque d’arriver très vite en France !

  • Valerie Hommez
  • 30 juillet 2020

Les vacances d’été, sommes-nous en train de nous diriger vers un reconfinement cet été en France comme c’est déjà le cas ailleurs ?

Un scénario qui semble aujourd’hui de plus en plus plausible au vu de la vitesse avec laquelle le virus du covid-19 revient un peu partout en Europe. Une hypothèse sur laquelle le gouvernement dirigé par le tout nouveau Premier ministre Jean Castex travaille actuellement pour imaginer les mesures à mettre en place si cela devenait nécessaire. Une décision qui ne sera évidemment pas facile à prendre, mais un cas de figure qui est envisagé sous toutes ses formes. La question est donc de savoir si comme en mars dernier, la France devra imposer des mesures de confinement strictes pour endiguer l’épidémie ?

Une autre question qui reste en suspens est la fermeture des frontières et notamment avec l’Espagne, dont certaines régions connaissent aujourd’hui une explosion des chiffres de contamination du covid-19. Les habitants de Barcelone et de quatre autres régions de Catalogne ont été invités à limiter leurs déplacements au strict nécessaire afin de lutter efficacement contre la recrudescence des cas de la maladie. Alors que la frontière avait officiellement réouvert le 21 juin, 4 semaines après cette ouverture, la question se repose s’il est nécessaire aujourd’hui d’empêcher la circulation et les échanges entre les deux pays ?

Vacances: Une évolution des statistiques qui a accéléré le travail du gouvernement sur son plan de confinement qui semble néanmoins différent de celui que nous avons connu en mars puisqu’il ne serait plus question de confiner le pays tout entier, mais bien localement là où cela s’avérerait nécessaire. Un plan sur lequel Jean Castex et ses ministres continuent de plancher en imaginant tous les scénarios, des plus légers au plus lourds.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Found the perfect hidden beach 🏝 #cannes #calanques

Une publication partagée par Nicolas (@nico.clst) le

Ils devront répondre à un grand nombre de questions pour faire face à une éventuelle explosion des chiffres de propagation de la maladie. Et c’est bien ça toute la question. Car, à partir de quel moment, à partir de combien de cas, sera-t-il nécessaire de confiner? Est-ce que ces mesures doivent se faire par quartier, par ville, par département, par région ? Est-ce qu’il sera nécessaire de fermer les commerces ? Que faire avec les gens qui sont en vacances dans les régions concernées ?

Faut-il lancer des campagnes de tests massives pour connaître avec exactitude où en est l’évolution de la pandémie ? Autant de questions dont les réponses ne semblent pas si simples, mais qui sont abordées aujourd’hui par le gouvernement de Jean Castex qui doit travailler sur toutes les éventualités, allant même jusqu’à la pire qui serait leur confinement total sur tout le territoire si cela s’avérait nécessaire.

Avec les vacances d’été qui sont déjà bien entamées, les décisions qui seront prises devront évidemment tenir compte que beaucoup de Français ne se trouvant pas à leur domicile, les mesures décidées intégreront cette situation particulière à la différence de ce qui s’était passé au mois de mars. Faudra-t-il rapatrier les gens d’urgence et écourter leur séjour ?

Empêcher les déplacements en avion, en train ou en voiture ? Fermer à nouveau les plages ? Des choix sanitaires qui devront peut-être être posés, mais, aussi des choix politiques dont le nouveau gouvernement devra assumer les conséquences et la très probable impopularité. On voit donc parfaitement les difficultés qui s’annoncent dans les prochains jours et dans les prochaines semaines, et le défi qu’il faudra relever si les chiffres venaient à nouveau à exploser.

Dans un entretien accordé au Parisien, le ministre de la Santé, Olivier Véran faisait part de son inquiétude face à la situation et appelait la population à la prudence quant au respect des gestes barrières qui reste toujours le meilleur moyen de se protéger de la contamination. Lors de cet interview, le Ministre avait également annoncé que tous les tests nasaux seraient désormais intégralement remboursés par la sécurité sociale.

Un arrêté ministériel qui permettra dès aujourd’hui à n’importe qui de bénéficier d’un test PCR sans avoir besoin d’une ordonnance et sans avoir à se justifier de la démarche ou présenter des symptômes. Car, selon Olivier Véran, la guerre est encore loin d’être gagnée face à la maladie et il n’exclut pas l’éventualité d’un reconfinement partiel ou la fermeture de certains bars ou établissements nocturnes, qui serait à l’étude au sein du gouvernement depuis quelques jours.

Du côté du Premier ministre, il souhaite éviter à tout prix un confinement général qui selon lui serait une mesure catastrophique au niveau économique et social comme il l’a indiqué dans une interview donnée au quotidien Nice-Matin. ” Nous savons maintenant ce que cela produit. Une telle mesure brise la progression de l’épidémie, certes, mais au niveau économique et social, c’est catastrophique, y compris pour la santé psychologique de certains de nos concitoyens ” insistait Jean Castex dans cet entretien publié par le quotidien régional du sud de la France.

Selon lui, la plus grande des priorités, est toujours la prévention et il assure que tout est fait pour prendre les meilleures décisions en s’appuyant sur les dernières statistiques qu’il possède. ” Même si le nombre de cas repart à la hausse, les tests positifs reste dans des moyennes basse par rapport au pays qui nous entourent. Les hospitalisations restent à un niveau maîtrisé ” précisait-il avant de conclure par une recommandation faite au Français : ” Pour lutter contre cette pandémie, il y a des choses simples à faire et à ne pas faire, qu’on appelle les gestes barrières, jusqu’au jour où un vaccin sera trouvé “.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#canoë #été #suddelafrance #vacances #2020

Une publication partagée par Francisco Rivero (@paquitert) le

Un appel à la responsabilité des citoyens qui en ces temps de vacances d’été, ont peut-être trop vite oublié la crise que nous venons de traverser et que cet épisode n’est pas complètement derrière nous. Alors que certains spécialistes n’annonçaient pas de retour de la maladie avant le début de l’automne ou pour cet hiver, il semblerait donc bien que les cas se multiplient, peut-être dû au fait que la population est moins vigilante en période de détente et de vacances d’été, une période de relâchement qui visiblement aura eu des conséquences sur les chiffres du covid-19. Un seul conseil à l’ordre du jour semble évident : gardons nos distances et respectons les gestes barrières.