Vacances d’été France: Pourrons nous partir? Les propositions concrètes du gouvernement

Vacances d’été France: Pourrons nous partir? Les propositions concrètes du gouvernement

  • Julie Bourdin
  • 27 mai 2020

Les Vacances d’été semblaient compromises pour la majorité d’entre nous. Mais l’espoir revient pour l’été qui approche. En effet, avec la levée des mesures de confinement, nous pourrons certainement envisager de prendre des congés ailleurs qu’à notre domicile. Un soulagement pour les Français, de plus en plus septiques sur le suite des événements. Car la levée des mesures de confinement ne se fait pas sans règles strictes.

La fin du confinement n’est pas synonyme de retour à la normal en France

Le monde entier est encore secoué par la pandémie. Si en France certaines activités reprennent avec prudence, d’autres pays sont encore dans le pic de l’épidémie. Et avec l’arrivée de l’été, les Français se demandent si ils auront le droit de profiter de leurs vacances d’été. Selon le Premier ministre, Edouard Philippe, nous pourrions trouver un compromis. En effet, depuis la levée des mesures de confinement, les déplacements de nécessitent plus d’attestations dérogatoires. Enfin, presque tous les déplacements. Car nous sommes contraints de nous limiter à une distance de 100 kilomètres et de rester en France jusqu’à nouvel ordre.

L’état d’urgence sanitaire permet au gouvernement de prendre des décisions radicales. Mises en place pour protéger les population, la démocratie et les droits fondamentaux prennent tout de même un sacré coup. La liberté de déplacement notamment est alors très encadrée. L’objectif est de limiter la propagation du virus. Si elle repart à la hausse, nous pourrions être amenés à devoir recommencer à nous confiner.

Une éventualité qui fait froid dans le dos. Nous devrons donc rester vigilants pour continuer à sauver des vies. La pandémie n’a pas encore dit son dernier mot sur le territoire Français comme le rappelle le Président de la République. Cependant, même si Emmanuel Macron nous rappelle à l’ordre, il semble conscient de nos efforts. La France est surprise de se trouver aussi disciplinée. En effet, rares étaient ceux qui pensaient que le confinement allait fonctionné. Et encore aujourd’hui, les Français font de leur mieux pour se protéger et protéger les autres. Les gestes barrières et la distanciation sociale sont donc des mesures essentielles pour continuer de contenir le taux de propagation du virus.

Les vacances des Français restent dans le flou mais sont évoquées par le gouvernement

Dans de telles conditions, il est compliqué d’imaginer de prendre des vacances. Des vacances d’été pour aller à 100 kilomètres de chez soi ? Et pour faire quoi ? Les bars, les restaurants, les cinémas, les théâtres sont toujours fermés, de même que les plages pour la plupart. Les vacances risquent de ressembler au confinement mais dans une autre ville que la sienne. Forcément cela perd de son intérêt. Mais c’était sans compter sur la presque bonne nouvelle d’Edouard Philippe. Presque car ces propos sont souvent au conditionnel. Sans trop se mouiller, le Premier ministre évoque sous conditions des possibilités de réouvertures de certains lieux de détente.

Des vacances d’été à quoi bon, si c’est pour rester enfermé ailleurs que chez soi ?

Les cafés et les restaurants pourraient donc avoir le droit de rouvrir. Mais cela sera décidé le 25 mai. Les zones vertes seulement peuvent envisager de voir les cafés et les restaurants reprendre une activité. Une activité qui devra s’adapter à la crise sanitaire et garantir la sécurité de ses usagers. Le 2 juin est la date envisagée pour cette nouvelle étape de déconfinement de la France. Les Français auraient donc des activités autres que celles de marcher et de rester chez soi pour profiter de l’été. Une bonne nouvelle qui reste très hypothétique. Malgré les nombreuses conditions pour cette réouverture, cela donne de l’espoir pour les vacances.

Même si les Français ont bien saisi que le gouvernement les incite à la plus grande prudence, certains ne peuvent plus tenir en place. Edouard Philippe annonce alors une nouvelle qui va en réjouir plus d’un.

C’est le grand retour des vacances d’été. Encore une fois, le Premier ministre fait preuve de mesures dans ses propos. C’est encore une hypothèse qu’il avance mais elle a de quoi nous réjouir. En effet, pour les mois de juillet et d’août nous ne serons plus tenus de respecter les 100 kilomètres de distance de notre domicile. Les voyages à l’étranger restent cependant inenvisageables pour le gouvernement. Mais certaines frontières commencent à réouvrir comme celles de l’Italie notamment. De quoi tenter plus d’un Français à prendre la route. La route car pour ce qui est des transports aériens, la circulation est très réduite.

Des vacances en France pourraient être autorisées par le gouvernement, sous conditions

La France et son gouvernement restent attentifs à l’évolution de la pandémie. Sur le territoire et aux alentours, il est prioritaire de constater l’état de la situation avant de prendre des décisions. Pourtant, des décisions politiques ont été prises sans ou contre l’avis des professionnels de la santé. Ce fut le cas notamment de la réouverture des écoles. Il y a alors fort à parier que le secteur touristique soit un enjeu de taille pour protéger l’économie de la France. En effet, les écoles accueillent les enfants des personnes qui le souhaite depuis le 11 mai. Ces personnes peuvent alors reprendre le travail. De plus, les commerces non essentiels rouvrent aussi leurs portes. Les salons de coiffures ou les magasins de prêt-à-porter sont pris d’assaut.

Le secteur touristique bat normalement son plein pendant les deux mois d’été. Le gouvernement pourrait ne pas être prêt à renoncer à cette source de revenus importante pour le pays. Permettre aux Français d’avoir des vacances encouragerait davantage la consommation. Mais dans tous les cas, la prudence reste de mise. Nous verrons les mesures annoncées par le Premier ministre dans la journée du 25 mai afin de pouvoir nous projeter.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.