Vacances d'été

Vacances d’été: Les Français pourrait adopter les même conditions que l’Allemagne en confinement!

  • Valerie Hommez
  • 2, juillet 2020 à 12h07

Vacances d’été : les Français vont enfin pouvoir partir en vacances. Mais si toutes les conditions sont réunies aujourd’hui, puisque le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé, il y a quelques jours, la suppression de la limite des 100 km autour du domicile, mais également la réouverture des lieux comme les campings, une dernière enquête semblerait montrer que la plupart des Français émettent encore de sérieuses réserves, pour savoir s’ils profiteront de l’été, qui a enfin commencé, et pour prendre des vacances pourtant bien méritées.

Alors que le plus gros, de la crise de la pandémie du covid-19 semble désormais derrière nous, l’incertitude qui règne toujours concernant un éventuel retour de la maladie, ou encore une éventuelle nouvelle fermeture des frontières semblent inquiéter ceux, qui seraient désireux de réserver leur séjour pour les mois de juillet, août et septembre. Des interrogations qui semblent mettre un frein à l’envie des Français de s’engager dans des réservations sans avoir toutes les garanties et toutes les certitudes, que cela se fera sans risque.

Il existe donc bien la peur due à un nouveau confinement qui les empêcherait de réaliser leurs projets, ou bien de se retrouver bloqués dans un hôtel ou dans un camping à des centaines ou à des milliers de kilomètres de chez eux. Pour rappel, lorsque le confinement avait été annoncé au mois de mars de cette année, bon nombre de vacanciers étaient restés bloqués sur leur lieu de villégiature et avaient rencontré d’énormes difficultés pour regagner leur domicile, bloqués par la fermeture des frontières ou encore, l’arrêt des liaisons aériennes entre différents pays.

Si les observateurs avertis se doutaient bien que le tourisme de cet été 2020 ne serait pas un crû des plus exceptionnels de ces dernières années, les spécialistes de la profession imaginaient que les Français se tourneraient plutôt sur de courts séjours dans l’Hexagone. Mais les derniers chiffres de réservation, ne semblent pas au beau fixe. Même si certaines familles ont déjà prévu de partir en vacances, et même d’aller au-delà de frontières, mais principalement à l’intérieur de l’Europe, les projections pour ces prochains mois ne semblent pas s’afficher à la hausse.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Bientôt les vacances ?⠀ ⠀ Soon on holidays?

Une publication partagée par Fabrice Berger Duquene (@wineteeps) le

Selon un sondage réalisé par Liligo et relayé par LCI concernant le mode de transport pour se rendre sur le lieu de vacances, de nombreux Français se disent prêts à prendre l’avion, mais ces chiffres ne semblent pas se refléter dans la réalité des réservations qui connaissent jusqu’à aujourd’hui un calme plat. Du côté du transport ferroviaire, il semblerait que ce soit la même tendance et que les Français ne se pressent pas pour effectuer des réservations pour les prochaines semaines.

En plus de l’incertitude concernant un éventuel confinement qui pourrait encore se produire, il faut bien avouer que cette crise a eu des répercussions économiques sur le portefeuille des Français qui se montreront donc certainement très prudents avant d’effectuer des dépenses qui correspondent à une partie importante du budget des loisirs dans une famille.

Des vacances d’été qui soulèvent donc beaucoup d’interrogations. Quelle que soit la destination et le mode de séjour choisi, les vacances représentent une dépense importante dans l’année, et l’incertitude qui règne encore aujourd’hui, semble mettre un frein au réflexe d’achat des Français.

D’un autre côté, les professionnels du tourisme se demandent encore si les touristes étrangers seront présents en France cette année. Si on peut imaginer que les voyageurs européens se rendront sur les côtes de la Méditerranée ou de l’Atlantique durant ces mois d’été, il semble impossible de prévoir à ce jour si les Américains ou les Asiatiques prendront la décision de voyager en Europe cette année.

En effet, le pic de la crise de la pandémie ne semble pas encore atteint dans ces contrées et empêche pour l’instant, notamment les citoyens des États-Unis d’Amérique, de quitter les frontières du continent et donc, de venir à Paris ou dans les villes de la Côte d’Azur comme ils aiment à le faire chaque année. Aujourd’hui tous les yeux sont braqués vers l’Allemagne qui a récemment cloisonné une seconde fois une région entière face au coronavirus. Mais ce lundi, le gouvernement allemand a annoncé le déconfinement d’un des deux cantons de l’ouest du pays où les restrictions avait été introduites après l’apparition d’un important foyer de contamination. « Nous ne prolongerons pas les mesures de confinement dans le canton de Warendorf. Elles sont arrivées à échéance le 30 juin » affirme un responsable local.

Du côté des autres pays européens, l’Espagne, elle, termine sa phase 3 qui a vu la réouverture des plages ces derniers jours, ainsi que la réouverture totale de ses aéroports et de ces complexes hôteliers. Restant la première destination de voyage européenne, le pays de la péninsule ibérique attend comme la France de voir si l’industrie du Tourisme va reprendre cet été 2020, mais il est déjà fort à parier que cette saison sera l’une des plus catastrophiques depuis de nombreuses années pour toutes les destinations touristiques classiques européennes.

À l’étude des questions et interrogations des futurs voyageurs sur les réseaux sociaux, il est clair de constater que beaucoup se posent encore énormément de questions sur la manière donc il est possible de voyager aujourd’hui. Dans certains pays, les hôtels ne sont autorisés à accueillir que 50 pourcents des clients, et les mesures mises en place ne facilitent pas le travail des hôteliers.

Par exemple, pour des raisons de sécurité et de distanciation sanitaire, quelques pays européens ont interdit les buffets dans les restaurants et les hôtels, le port du masque est toujours obligatoire dans de nombreux endroits ainsi que d’autres mesures qui font penser, que même si les professionnels du secteur font tout pour pouvoir accueillir leurs futurs clients dans les meilleures conditions possibles, les touristes restent très réservés.

Ils se montrent encore très interrogatifs sur l’éventuelle qualité de leur séjour. Il est évidemment difficile de dire aujourd’hui si lorsque vous allez vous rendre à votre destination de vacances, toutes les activités habituellement proposées seront disponibles. Tant de questions qui restent encore ouvertes et qui font dès lors, hésiter les voyageurs à effectuer une réservation ferme avec tous les éventuels problèmes en suspens.