Vacances: La France attend un nouveau confinement cet été !

Vacances: La France attend un nouveau confinement cet été !

  • Julie Bourdin
  • 28 juillet 2020

Vacances d’été ne riment pas avec plages ensoleillées cette année. Tout au moins, plus pour longtemps. En effet, la situation s’aggrave au niveau de la pandémie. La France semble prête à remettre en place des mesures de confinement afin de protéger les hôpitaux lors de l’arrivée de la deuxième vague. Le premier confinement avait permis de réguler la pandémie sur le territoire. Et en l’absence de vaccins, c’est certainement la même méthode qui sera envisagée. Cependant, rien n’est encore effectif à ce sujet. Mais le gouvernement laisse pourtant entendre que ce scénario est très probable.

Les vacances d’été sont bientôt terminées ?

Les vacances d’été risquent bel et bien d’être raccourcies cette année. Car la pandémie bat toujours son plein, mais tout le monde veut tout de même profiter de ses vacances d’été. Cependant, les départs en vacances permettent un brassage supplémentaire du virus, il se répand donc plus rapidement. Et la crise sanitaire reprend alors de plus belle sur le territoire, et aux alentours. Pour éviter qu’elle n’atteigne un pic trop important, les mesures de confinement pourraient alors revenir. Les vacances d’été pourraient donc se terminer avant la rentrée, malgré les précautions mises en place pour limiter la propagation du virus. Des plans de confinement ciblés sont déjà prêts et l’éventualité d’un confinement général n’est pas écartée.

Des mesures pour éviter le scénario d’un nouveau confinement

Le déconfinement du 11 mai dernier tient la route pour le moment. Mais avec les vacances d’été, un relâchement dans les mesures sanitaires, et les gestes barrières notamment, est à souligner. De plus, les passages aux frontières peuvent rendre le problème beaucoup plus grave très rapidement. Pour remédier à ses premiers constats, le port du masque est à présent obligatoire sur tout le territoire, dans tous les lieux clos.

De plus, des contrôles aux frontières vont être systématiquement appliqués pour les voyageurs à destination de la France. Des contrôles qui visent à déterminer si les voyageurs sont porteurs du virus ou non.

Ces mesures inquiètent autant qu’elles se veulent rassurantes

Mais ces mesures ne rassurent que peu. Car c’est d’instaurer une quarantaine qui limiterait plus largement les risques. Ou mieux encore, la fermeture complète des frontières. Cette dernière option reste elle aussi envisageable. Entre la France et l’Espagne notamment, la frontière pourrait rapidement se retrouver à fermer pour limiter l’évolution de la pandémie sur ces territoires voisins.

 

Loisir, détente ou enjeu économique, les vacances d’été sont à l’étude

Autant de constats qui ne rassurent pas du tout l’opinion publique. Car, malgré les mesures prises et l’annonce des plans, tout reste possible. C’est aussi cette ambiance là qui pesait tant sur les populations durant la période de confinement généralisée. De la mi-mars au début du mois de mai, nous étions dans l’incertitude la plus totale. En effet, tout était envisagé, tout était en préparation, et nous ne savions donc pas à quelle sauce nous allions être mangés. Là encore, c’est l’incertitude qui règne et les hommes politiques aussi doutent. Mais pour rajouter des complications à la période actuelle, les vacances d’été sont un véritable enjeu économique.

Le gouvernement, avant le remaniement ministériel, incitait même les Français à partir en voyages pour les vacances d’été. D’abord il supposait que le bon sens demanderait aux voyageurs de profiter de leurs vacances sur le territoire. Mais par la suite, les vacances d’été autorisaient de rêver à des destinations lointaines couvrant toute l’Europe. Aujourd’hui, les vacances d’été semblent être un accélérateur indéniable de l’amplification de la pandémie.

Faut-il paniquer ? Les vacanciers sont dans l’expectative

Le gouvernement actuel tente de ne pas faire de place à la panique. Les mesures prises vont certainement dans le sens de l’inquiétude de tous concernant la deuxième vague. Mais personne ne veut croire que les vacances d’été pourraient se voir raccourcies. Alors, Jean Castex accentue la pédagogie de ses interventions. Il souhaite que chacun prenne ses responsabilités et montre que le gouvernement prend les siennes.

Cependant, des internautes estiment aussi que le gouvernement devrait prendre des mesures plus radicales. Car si beaucoup de personnes veulent profiter des vacances d’été jusqu’au bout, d’autres supposent que la rentrée sera de toute façon synonyme de confinement. Et dans ce cas, pourquoi attendre l’inévitable et risquer de voir la situation sanitaire empirer jusqu’à la limite de la rupture ? Plus personne ne sait quoi penser vis à vis de la suite des vacances d’été. Ce qui est certain, c’est que la vigilance est essentielle pour ne pas prendre des risques inconsidérés. En effet, nous sommes tous des potentiels véhicules pour répandre le virus. Les vacances d’été nous permettent de nous rendre dans différentes destinations et donc d’accélérer encore davantage la circulation du virus.

Nous avons alors tous les moyens d’endiguer la pandémie. Le confinement aura permis de nous laisser le temps de nos rendre compte de la gravité de la situation. Et nous devons également garder à l’esprit que la levée de ces mesures n’était pas synonyme de la fin de la pandémie. Vacances d’été ou non, le virus circule toujours et sa dangerosité ne faiblit pas.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.