Valérie Bénaïm dévoile pourquoi la chaine ne lui confie pas Star Academy !

Valérie Bénaïm dévoile pourquoi la chaine ne lui a pas confié Star Academy !

  • Julie Bourdin
  • 25 avril 2020

L’animatrice de C’est que de la télé était l’invitée de Ce soir chez Baba en début de semaine. Par écrans interposés, les animateurs se sont remémorés les débuts de la Star Academy. L’année de 2001 est bien loin maintenant, pourtant Valérie Bénaïm se souvient bien qu’elle avait failli présenter ce show. Nikos Aliagas a été préféré à Valérie Bénaïm par TF1 à l’époque. La raison serait seulement du au fait qu’elle soit une femme. Revenons sur cette histoire.

La Star Academy, les prémices de la télé-réalité en France

La Star Academy c’est une des premières télé-réalité française. C’est comme cela que nous avons découvert Jenifer ou encore Jean-Pascal. Les candidats de l’émission se retrouvaient dans un château et suivaient des cours de chant, de danse, de scène et de sport pour devenir la grande star de la chanson de demain. La gagnante de la première édition dut Jenifer et elle a une carrière très respectable encore aujourd’hui.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A tout de suite 😃

Une publication partagée par Jenifer (@jeniferofficiel) le

Les hommes et les femmes ne sont pas traités de la même manière

En 2001, les mœurs sont forcément moins évolués qu’aujourd’hui. Encore de nos jours, les hommes et les femmes ne sont pas traités sur un pied d’égalité. Les écarts salariaux continuent d’entretenir des débats car les fans sont toujours moins payées que les hommes. En France c’est environ 20% de moins au même poste et pour le même travail. Et au delà de l’écart de salaire, les femmes ont longtemps été diminuées par rapport aux hommes. Il suffit de regarder l’histoire pour se rendre compte à quel point le combat des droits des femmes fut une lutte. Cette lutte continue donc aujourd’hui et ne devra jamais s’arrêter pour obtenir une égalité pure et simple.

Valérie Bénaïm dénonce ce phénomène

Aussi, Valérie Bénaïm raconte avoir vécut ce genre de discrimination. Le genre d’une personne intervient dans les choix de la production de TF1 à l’époque de choix de la présentation de la Star Academy. Interrogée par Cyril Hanouna, elle explique que la production a fait une étude auprès du public et que ce dernier préfére voir un homme animé le show. Selon elle, les choses auraient été différente aujourd’hui. Les femmes sont en effet de plus en plus considérées comme capables tout autant que les hommes. Et il est temps d’en arriver à ce constat !

Nikos Aliagas est devenu irremplaçable en tant qu’animateur

Même si nous n’allons pas refaire l’histoire et que Nikos Aliagas a eu le poste, nous pouvons tout de même saluer ses prestations. En effet, en 2001, Nikos Aliagas n’était pas non plus un présentateur très connu. S’occuper de la Star Academy supposait pouvoir gérer des primes en direct à une heure de grande écoute. Un véritable challenge qu’a su relever l’animateur haut la main. Aujourd’hui c’est lui aussi qui prend la suite avec The Voice, considéré par beaucoup comme la succession de l’héritage de la Star Academy. Et il est tout à fait à sa place dans ce rôle qui lui demande un grand investissement professionnel et émotionnel.

Des débuts difficiles pour tous dans ce domaine

Alors que Benjamin Castaldi était présentateur de Loft Story à la même époque, ce dernier raconte les difficultés de ce genre de poste à la télévision. Nikos Aliagas est passé de chroniqueur à animateur en un rien de temps avec la Star Academy. Tout comme Benjamin Castaldi qui rentre dans la cours des grands avec la présentation de Loft Story. Les débuts dans ce métier sont rudes. Les producteurs ne font pas de cadeaux aux débutants qui doivent apprendre rapidement pour conserver leurs places.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Quand tu te prends pour @007 et que tu y crois en plus … 😂 ❤️😜 #beautiful #modern

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi) le

Nikos Aliagas n’est plus seulement un animateur de télévision

Depuis ses débuts, il en fait du chemin Nikos Aliagas. Aujourd’hui aucune personne ne peut ignorer l’animateur. C’est aussi une personne engagée et passionnée. Durant le confinement, il prend d’ailleurs le temps de conseiller de la lecture à ses abonnés. Nikos Aliagas se sent très concerné par la crise sanitaire que traverse le monde. Pour sortir du quotidien parfois pesant, rien ne vaut des lectures philosophiques. Loin de décrocher notre esprit, il s’enracine dans ce que nous pouvons changer autour de nous ou en nous. Car le caractère inédit du virus le rend incontrôlable, de même que la situation qui l’entoure. De quoi devenir fou si nous y pensons trop. Pourtant il existe des façons de se défaire de cette emprise de l’égo en apprenant à nous poser les bonnes questions.

Le livre présenté alors par Nikos Aliagas n’est qu’un ouvrage parmi les nombreux autres qu’il fait découvrir sur sa page Instagram. Nikos Aliagas n’est plus le petit présentateur d’l y a presque 20 ans maintenant. C’est une personne engagée et pleine de sagesse. La notoriété qu’il a acquise à force de travail, il la met aujourd’hui au service de la culture et de l’épanouissement de ceux qui l’entoure. Son compte Instagram nous permet donc d’apprendre à nous recentrer sur ce qui compte et à faire le vide de ses pensées opprésëentes, totalement naturelles aux vues de la pandémie.

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.