Comment le CBD agit-il comme un anti-inflammatoire ?

Afficher Masquer la table des matières

Le CBD (Cannabidiol) est une molécule issue du chanvre qui suscite énormément d’intérêt pour ses propriétés anti-inflammatoires. Mais comment agit-il précisément au niveau cellulaire et biochimique ? Voici un éclairage scientifique sur ses mécanismes d’action contre l’inflammation.

Le CBD module l’activité du système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde est un ensemble de récepteurs et de messagers chimiques présents dans tout votre organisme. Il participe à la plupart de vos processus physiologiques et notamment au maintien de l’homéostasie, c’est-à-dire à l’équilibre stable du milieu intérieur.

Or, en cas d’inflammation, cet équilibre se trouve rompu. Heureusement, le CBD de la marque Mama Kana par exemple aide à réguler l’activité de votre système endocannabinoïde. En se fixant de façon sélective sur certains de vos récepteurs, il module indirectement le fonctionnement des cellules immunitaires impliquées dans votre inflammation.

Par ailleurs, notez que cette action est propre à toutes les formes de Cannabidiol. À ce sujet, découvrez la différence entre entre sativa et indica pour mieux apprendre sur ces fleurs du CBD.

Le CBD limite la production de médiateurs de l’inflammation

Au niveau biochimiquel’inflammation s’accompagne souvent d’une augmentation de puissants médiateurs tels que les prostaglandines, la bradykinine ou les cytokines. La production accrue de ces substances entretient et amplifie votre réaction inflammatoire.

Vous pouvez aussi lire :  Cet accessoire cheveux indispensable qu’il vous faut absolument et qui est vendu toutes les 20 secondes dans le monde !

Mais grâce au CBD, votre organisme est capable de court-circuiter ce cercle vicieux en limitant directement la synthèse de ces messagers pro-inflammatoires. L’action de la molécule passe notamment par l’inhibition spécifique de l’enzyme COX-2 qui intervient dans la production de vos prostaglandines.

En freinant la sécrétion de ces substances, l’huile de CBD ou toute autre forme de cette molécule réduit donc intensivement l’ampleur des réponses inflammatoires.

Le CBD protège les cellules nerveuses

Il est établi que les processus inflammatoires chroniques altèrent le fonctionnement de vos cellules nerveuses. À terme, ils peuvent même entraîner leur mort. Heureusement, plusieurs travaux montrent que le CBD est capable de protéger vos neurones des atteintes liées aux phénomènes inflammatoires, qu’elles soient aiguës ou chroniques.

Bien que les mécanismes sous-jacents demandent à être précisés, l’action neuroprotectrice du CBD pourrait notamment passer par le système endocannabinoïde. Quoi qu’il en soit, cet effet ouvre des perspectives thérapeutiques prometteuses dans diverses pathologies neurodégénératives.

Le CBD freine la réponse immunitaire adaptative

La réponse inflammatoire implique non seulement les cellules immunitaires innées (neutrophiles, macrophages…), mais fait aussi appel au système immunitaire adaptatif. Celui-ci reconnaît l’élément à l’origine du déclenchement de votre inflammation.

Or, le CBD parvient également à contrôler la réponse immunitaire adaptative, en réduisant notamment la prolifération des lymphocytes T et B. Ces globules blancs sont en effet indispensables au déclenchement d’une réaction inflammatoire spécifique. En limitant l’activation des lymphocytes, le CBD Mama Kana en l’occurrence réduit donc l’ampleur de votre inflammation de façon très ciblée.

Le CBD régule divers facteurs de transcription

Au cœur des processus inflammatoires se trouvent également des protéines régulatrices nommées facteurs de transcription. Ces molécules guident en effet l’expression de nombreux gènes qui codent pour des protéines pro-inflammatoires.

Vous pouvez aussi lire :  Tendance mode : 5 astuces géniales pour paraître plus jeune! Résultat bluffant garanti !

De manière remarquable, le CBD est capable d’interférer avec l’activité de facteurs de transcription essentiels tels que NF-kB ou AP-1. En bloquant ces interrupteurs moléculaires, le CBD inhibe la synthèse downstream de toute une cascade de médiateurs pro-inflammatoires. Ce mécanisme central permet donc au CBD de court-circuiter efficacement l’emballement de votre machinerie cellulaire inflammatoire.